Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Plume de cib'

Plume de cib'

libre et donc sceptique.


L'actu dans mon bistrot.

Publié par plumedecib sur 27 Mai 2009, 14:34pm

Catégories : #GAZETTE

 

 

Bien chers amis, bien chers camarades, bien chers tous,

je vous informe que je vais régulièrement éditer une revue de presse sur le zinc de "la plume dans l'kawa". Sous forme d'exercice de style le plus souvent. Elle paraîtra suivant mon humeur et non un  jour bien précis. Je peux y enfoncer des portes ouvertes ou ramer à contre courant.

La première revue en date de ce jour traite l'actu du Festival ou plutôt de sa fin, des gosses suspectés par la police d'avoir commis un larcin et du vaccin qui va tous nous faire crever !

En voici quelques lignes. Retrouvez-moi sur le zinc. Bonne journée à tous et bienvenue à la plume.

Ma revue de presse sur le zinc 

  
Holà, le Net est lent ce matin, ça m'agace vivement. Moins que la chaleur ces dernières jours. Mais ouf, le thermomètre est redescendu à un niveau plus décent. Grâce au vent, l'air est plus léger, mon esprit aussi. C'est souvent ainsi qu'on amorce une conversation, le matin sur le zinc en prenant un kawa. On lance des perches à des amis qu'on ne connaît pas encore et qui, dans quelques instants vous feront cadeau d'un peu de temps. Il y a de la poésie dans l'air, le rade est un port plutôt avenant pour les marins en colère, les mères célibataires et tous ceux qui sont en galère. 

  

Ca file les infos, ça prend même pas l'air du temps, ça se défile, ça s'évapore, ça nous met le cerveau en carafe. Faut attendre onze heures pour s'enfiler décemment le premier apéro et repartir de zéro. Refaire le Monde est un boulot à plein temps. En attendant, on vague à l'âme un peu, on se frotte au théorème du temps qui passe et qu'on rattrape pour se l'expliquer en long et en travers.  

  

Il y a eu le Festival de Cannes, phare lumineux de nullité pailletée qui se reflète sur un bord de mer polluée par les cacas de milliardaires désoeuvrés. Cette fois, il ont filé la palme à un allemand, c'est le cadeau de Nico à son Angéla. Avec Indigènes et Entre les murs, on s'est tapé du film moralisateur pour plusieurs années, je l'espère. C'est dimanche je crois que la télé a diffusé ce film Indigènes, d'une rare médiocrité. Des français d'origine arabe qui font semblant de parler petit nègre, c'est déjà cocasse. SUITE ICI


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents