Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Plume de cib'

Plume de cib'

libre et donc sceptique.


Eurodéputés, unis pour une charge anti démocratique

Publié par plumedecib sur 7 Mai 2009, 09:39am

Catégories : #Europe

 

 

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette histoire : S'il était réélu au parlement européen, JM LE PEN aurait dû faire le discours d'ouverture du nouveau parlement en tant que doyen d'âge. Or, les eurodéputés, tous unis dans un même combat anti démocratique, viennent de changer la donne. Pour que JM LE PEN n'atteigne pas le perchoir, ce sera désormais au nouveau Président de faire le discours et s'il ne le peut, ce sera à l'un des vice-présidents. Alors déjà, les eurodéputés pensent que Monsieur Le Pen sera réélu. Ensuite, je ne vois pas pourquoi un élu du Peuple devrait être privé de parole. Cela me rappelle les débats sur la fameuse loi HADOPI où les députés UMP, contre cette loi, se sont vus privés de temps de parole, leur micro a été coupé. Cela me rappelle le vote à l'arraché du Traité de Lisbonne parce que Sarkozy voulait un OUI. Cela me rappelle que cela sent bien la dictature, pas seulement en France à priori.

 

Ce sont bien les rois de la loose ces députés ! Ringards ils le sont avec leurs doigts crochus agrippés à leurs privilèges. D'abord, ils changent une règle juste avant une élection, ce qui me paraît déjà largement anti démocratique, la plupart de ces députés ne seront pas réélus. Enfin, je l'espère parce qu'ils ne sont pas de vrais représentants du peuple qui les a élus. Ils ne tiennent pas compte non plus que Monsieur LE PEN, quelques soient ses idées, est aussi un représentant du peuple et il n'y a pas  à faire pour lui un règlement spécial.

On voit bien à quel point ces partis de gauche et de droite sont copains comme cochons quand il s'agit de protéger leur fief. Ils s'affrontent pour la forme devant les caméras ou dans les médias mais en privé, ils veillent à se préserver les uns, les autres. Il sera toujours difficile pour un quelconque parti qui n'a pas leur bénédiction de faire son trou. Que ce se soit Le PEN ou un autre, tous les politiques, tous les mouvements devenant génant sons systématiquement rongés, abattus. Que ce soit par la dérision ou la violence, le mensonge ou la manipulation.

Ceci est peut être un "détail" mais qui illustre parfaitement ce que pourrait être un gouvernement Mondial, une alternance de deux partis souverains qui font mine d'être ennemis et un consensus établi de longue date et pour longtemps dans l'intéret de chacun d'eux.

 

Mais nous nous gargarisons de ce mot DEMOCRATIE alors qu'en France par exemple, De Gaulle a rétabli la royauté avec le consentement de tout un peuple. Il l'a appelé le suffrage universel. La notion de suffrage universelle considérée à l'époque comme foncièrement anti démocratique est devenue aujourd'hui la base de la démocratie, parce que les partis du gouvernement y trouvent leur compte bien entendu. Mais où voyez-vous la démocratie dans le fait qu'un homme soit élu avec 51 % des votes exprimés, les abstentions et les votes blancs n'étant pas comptés ? Ce sera l'objet d'un autre billet car je viens de m'apercevoir qu'il y a beaucoup à écrire. Nous avons tendance à nous bercer d'illusions, et surtout à nous confondre dans les idées reçues sans jamais les remettre en cause....

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Naradamuni 07/05/2009 13:42




 
LA LETTRE CLEROCRATIQUE DE MAI 2009

« Parce qu'il y aura un après à la démocratie »
http://www.clerocratie.com
 
La clérocratie pour les nuls
 
Parce qu’il est toujours utile de faire de temps en temps un point, voici brièvement comment fonctionne le système clérocratique.
Tout d’abord, le Mouvement Clérocratique, créé en 1999, n’est pas un parti politique. Surtout pas ! C’est un mouvement d’idées qui propose de remplacer le système démocratique actuel par un autre système plus juste, plus égalitaire et surtout… plus démocratique. Et il y en a besoin !
 1.    Dans le système clérocratique:
 
     ·         le peuple  ne choisit pas ses dirigeants (sauf pour les élections de bases).
Cela évite, entre autres, les petits arrangements entre copains, la politique spectacle, les surenchères, les multiples promesses démagogiques, les bagarres d’ego. La liste n’est pas exhaustive.
·         Mais le peuple choisit la politique ou les priorités que les dirigeants doivent s’efforcer de mettre en place.
Car c’est cela le véritable pouvoir populaire dans un système où le peuple est véritablement souverain. C’est lui, le peuple, qui doit donner ses aspirations, son programme aux dirigeants et non le contraire comme actuellement.
 
2.    Dans le système clérocratique le peuple :
 
·         vote lors des élections de base (type municipales).
Avec un découpage des municipalités en petites entités de plus ou moins 3000 personnes, de manière à ce que chaque électeur puisse réellement connaître celui pour qui il vote.
·         vote lors de referendums organisés régulièrement par l’Etat pour connaître les demandes populaires qui serviront de feuille de route aux dirigeants.

plumedecib 07/05/2009 14:47


Tiens, tiens, voilà un truc qui m'intéresse... Je vais voir sur le site. Cela sera un excellent complément à mon prochain article sur la fameuse démocratie.... Merci Naradamuni.


Fleche 07/05/2009 13:05

Que ce soit en France ou à l'échelon, je me traîne la honte.La liberté d'expression n'est plus que du vocabulaire, elle est complètement vidée de son sens.Déjà en 2002 les élections présidentielles au 2ème tour avaient de Jean-Marie Le Pen l'homme à abattre. Je ne suis pas d'accord du tout avec ses idées et je pars du principe que pour les réfuter, il vaut mieux les entendre et leur laisser la place de s'exprimer.Or tout va à vau l'eau dans ce domaine.

plumedecib 07/05/2009 13:41



Ils nous ont  tellement diabolisés Le PEN que cela aurait dû nous interpeller ! De même lorsque les deux grands partis s'unissent pour flinguer. Il n' y a dans leurs actes aucune idéologie,
rien que de l'interêt personnel et dans le cas de l'éradiction de tous partis n'ayant pas leur aval, c'est la sauvegarde de leur suprématie...


 


Nous sommes en train de tourner au totalitarisme. Le contrôle des médias et maintenant la tentative de contrôle d'Internet en faisant croire que c'est pour sauver la Création...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents