L'arrestation du suspect inspirée de celle de Florence Cassez ?

Publié le par plumedecib


Le corbeau...

Un homme a été arrêté suite à la dénonciation de son ex compagne et sur le simple fait qu'il aurait utilisé les mêmes menaces à son encontre.

L'arrestation a eu lieu en présence de journalistes et plus rapidement que prévu, c'est-à-dire sans avoir acquis suffisamment de preuves à charge.



La pression médiatique était trop forte parait-il ! Mais surtout celle venue de l'Elysée, à mon avis.


Cela me rappelle l'arrestation de Florence Cassez au Méxique. La jeune français avait été arrêtée avec son ex-compagnon en présence de tous les médias du Pays. Or, grâce à la pugnacité d'une journaliste, la police a fini par avouer que l'arrestation télévisée n'était en fait qu'une mise en scène, les deux mis en cause ayant été arrêtés la veille lors d'une embuscade. Les "otages" ne seraient que des figurants, de nombreuses  photos toutes identiques de Florence étaient éparpillées dans la maison, pour que les télés ne les loupent pas.  Mais le couple qui s'occupe de l'entretien de la maison était passé quelques jours auparavant et n'a vu aucun otage. Ce couple possède les clefs de la propriété. en permanence. Son témoignage n'a pas été retenu. Tous les témoignages à décharge ont été supprimés. Mais la pression médiatique et de l'opinion publique était trop forte, demandait des coupables !!! La police, pilotée par l'Etat a donc fourni des coupables sur mesure !!! Il faut savoir que Florence Cassez est aujourd'hui condamnée à 60 ans de prison en appel, le chef de la police ne voulant pas se rétracter ! Il est devenu entre temps ministre de la Justice !!! Puisque Sarko le rencontre ce WE, même s'il ne parle peut être pas l'espagnol, il parle quand même le même langage que ce type !!

Je viens de lire sur le Midi Libre  : Surveillée au plus haut niveau de l'État, l'opération aurait été déclenchée plus tôt que prévu. Selon plusieurs sources, elle ne devait pas débuter hier. Les spécialistes auraient préféré multiplier les preuves. La pression médiatique était trop forte.  

Cela me rappelle aussi des méthodes employées en temps de guerre où des hommes et des femmes ont été arrêtés sur de simples dénonciations de proches ou de voisins ! A l'époque, pas besoin de preuves non plus.

Cela va vraiment très, très mal dans ce Pays qui souffre d'être dirigé par un grand malade.

Et j'ai l'impression que les gouvernants sont enfermés dans un concept rétrograde où la finance tient encore les rennes d'un véhicule fantôme... et que nous peuples de la Terre avons déjà basculé dans une nouvelle civilisation où l'esprit prend enfin le relais sur l'instinct.


Publié dans Faits délicats

Commenter cet article

Charlotte 11/03/2009 12:10

J'ai entendu ce matin sur BFM que le sénat avait voté POUR à l'unanimité, et qu' une majorité des députés PS étaient également favorables, bon, j'm'en va vérifier.bisounette

Charlotte 11/03/2009 07:58

J'ai relayé ton "texte libre" sur le panier, le texte a été voté à l'unanimité au Sénat (j'ai entendu ça à la Tivi), je vais qd même aller voir sur le site. Le PS serait POUR dans sa majorité, donc la loi sera votée ! Numérotons nos abattis, on va voir disparaitre de nombreux sites d'infos alternatives, quant aux blogs dans notre genre, l'hécatombe !Bisous bichounette

plumedecib 11/03/2009 10:00


j'avasi lu que le PS est au contraire majoritairement contre. La  loi ne peut pas passer UFC s'en est emparé et a prouvé que n'importe qui peut craquer une connection WIFI.....


delphine 09/03/2009 12:34

c franchemùent inaceptable

fleche 06/03/2009 17:55

Comme d'habitude, on fait appel aux bons sentiments du bon peuple, et Sarkozy superman va aller négocier avec le chef d'état du Mexique pour libérer Mme Cassez.Ca fera du bien à la côte de popularité.Pendant ce temps, les réformes continuent leur chemin, et la destruction massive de tous les acquis.

plumedecib 06/03/2009 18:09


Et il reviendra fier comme un tapas !


passage 06/03/2009 16:58

Votre regard m'intéresse alors je vous invite à vous exprimer sur la chaîne  du coeur, si vous le voulez bienCordialementFrançoise Blanche