"Puisque je vous dis qu'on est dans la merde !"

Publié le par plumedecib


Ils sont vraiment mignons ces gens de l'UMP, une vraie bande de saltimbanques sillonnant la France pour donner du bon temps à ses citoyens  par trop négatifs ! Faut r'donner d'l'humour aux français, y a qu'ça qu'on doit leur laisser !

En vedette, le duo choc de ces chiques années de crise, je veux parler mesdamezémessieurs, de François FIllon, dit Fifi douche froide, et son compère Nico prout prout !
Fillon, c'est le monsieur qui voit tout en noir, le défaitiste de service qui, vêtu de noir, hante les couloirs du pouvoir en annonçant des catastrophes imminentes, si imminentes qu'on est en plein de dedans mais il faut pas le dire. Ses comparses le font passer pour un grand idéaliste, un genre de romantique ténébreux plongeant sa plume dans l'univers glauque de l'amour éconduit.

Et Nico, c'est le clown ressort qui sort de sa boîte pour vous faire rire même quand vous avez le nez plongé dans la soupe. et que vous faîtes durer ce repas liquide acheté bon marché au Hard Discount alimentaire, attendant le signal du cerveau annonçant à votre estomac qu'il est rassasié.
Juché sur échasses, il parcourt la France avec son cortège déguisé en poulet pour faire carnaval et amuser les masses programmées pour l'événement, des foules estampillées UMP. 
Comme il aime se voir à la télé, il produit chaque jour un film où il est le héros, tantôt Laurel, tantôt De Funès, toujours dans le registre de la comédie. Sûr qu'il va influencer le comité César pour qu'on crée une récompense pour le meilleur comique de l'année. Il a déjà fait de la place sur sa cheminée. Pouët, Pouët. 
Ses principales marottes sont de faire le ménage où c'est propre, enfoncer des portes ouvertes, responsabiliser le fous et faire des cadeaux aux nantis. Il aime aussi organiser des goûters chaleureux pour ses amis et vient alors en duo avec sa compagne qui gratte un peu la guitare en lisant dans son bain.

Puisque je vous dis qu'on est dans la merde ! La voix lancinante de Fillon roule dans les couloirs aux portes closes. Fillon hante un Matignon vide mais ça ne le décourage pas. Il a cette intime conviction d'être dans le vrai, et même seul contre tous, il défend son idée. L'Apocalypse est pour demain, il en est certain. Ce n'est pas lui le fou, ce sont ceux qui roulent à tombeau ouvert avec un bandeau sur les yeux. C'est un jeu leur a dit Nico, on joue à se faire sensation, on va jusqu'au mur là-bas et le but est de s'arrêter au plus près sans s'exploser la gueule sur la paroi. Ce ne fait pas marrer tout le monde, mais on se force,  on n'a pas envie que Nico se mette en colère. Car là (Carla ?) il devient dangereux. Il a tous les pouvoirs, le con, et d'un geste, d'un mot, il peut vous envoyer aux oubliettes et même vous mettre un procès sur le dos. Qu'on nous demande de marcher à quatre pattes en faisant le cochon, on le fait, c'est un mauvais moment à passer. Le temps viendra où on lui taillera ses échasses pour en faire des allumettes.

Oui, il flingue le Nico tant qu'il est dans l'immunité et pas un ne bronche, pas un n'a envie d'entendre siffler les balles pas plus que de s'en prendre une dans le buffet. Mais malgré tout, ça nous a uni, on se serre les coudes face à cette furie. On serre les rangs, on tient l'ami Fillon entre nos cotes, un derrière lui fait un sourire sur sa face d'enterrement et on avance comme ça en prêtant main forte à ceux qui tombent. On est compactes derrière le petit Président, on lui montre un visage unique, unis dans la foi, priant en choeur pour que son regard ne dévisage pas l'un d'entre nous, n'y détecte pas un tremblement de menton, une perle de larme sur le coin de l'oeil. Il a horreur des aveux de faiblesse. Y a qu'a voir la Dati ! Même le ventre ouvert, le placenta en bandoulière, elle a voulu se remettre dans les rangs, espérant qu'il ne se serait pas rendu compte de son absence. Peine perdu, la voilà évincée sans ménagement., envoyée en terre étrangère, à Strasbourg. Pas le temps de faire des gosses, pas même le temps de dormir. Jour et nuit, il nous fait rire et nous, on va bientôt en mourir....

Le plus important est de maîtriser le macabre Fillon et ses prédictions à la con  !

 

Publié dans Conversations de rade

Commenter cet article

delphine 09/03/2009 23:09

je trouve ton blog génial merci pour tout

plumedecib 10/03/2009 15:40


bien, bien et bonne pub.


Charlotte 05/03/2009 16:57

Fifi en a la gueule (du croque-mort) et pendant c'temps là mâme la marquise de Lagardesemeurméneserampa affiche un optimisme béa accompagnée du woerth nasillard."Nous réaliserons quand même 98,5% de 2008 " cétipasbô ?Bibisous

plumedecib 06/03/2009 08:56


oh scuzez les zamis, je m'étais déconnectée d'Internet.... A cause d'une voisine qui prend son garage, mitoyen à ma maison, pour une buanderie et ne cesse de m'envoyer ses vibrations de lave et
sèche-linge. Fiona qu'on l'appelle !


arkane 04/03/2009 14:18

Ils vont bien nous trouver une guerre à faire.Cela toujours était un moyen "efficace" pour relancer l'économie.Moins de chômeurs, du travail dans les usines d'armements,etc........Bien sur! Eux et leurs gosses ne sont pas concernés.Cela sent le "sapin"!!!!!

plumedecib 04/03/2009 14:46


et des beaux jours pour les croque-morts !