Loi Boutin sur le logement

Publié le par plumedecib

Le logement, c'est mon cheval de bataille ! Je n'attendais rien de cette loi et je n'ai rien eu. Donc, je peux m'estimer satisfaite.

Les lois sous ce régime ne seront jamais en faveur des citoyens. Elles ne visent qu'à protéger les privilèges, à continuer d'"enrichir Paris" tandis que la Province couche sur la paille ! C'est comme ça depuis des siècles. Il y a eu à un moment des "LUMIERES" mais elles se sont vite éteintes.

Comme l'exprime Spaulding, lorsqu'il y a une crise, il est difficile pour les pauvres de tirer leurs marrons du feu. Les gros bien que légèrement déplumés ont de quoi néanmoins garder les ailes ouvertes. Ils planent au-dessus du chaos, plongent dès qu'ils se trouvent un morceau de bien à saisir pour trois fois rien. Et ainsi, de la crise certains font bombance !

Il faudrait que le Peuple soit plus "éduqué", ce qui aurait pu se faire du faite de l'alphabétisation, de l'enseignement scolaire obligatoire. Mais le savoir lire et écrire aurait pu aussi entraîner le savoir réfléchir. Cela fut le cas, il y a très longtemps. Là-dessus, la télévision s'est installée pour donner une autre forme d'éducation au Peuple. Elle avait à promouvoir le consumérisme. Elle était l'outil indispensable pour le développement de l'industrialisation.

Du coup, le Peuple est en constante soumission et ne réagit que face à des informations rayonnant à partir de leur mentor, Médias et télévisions. Tout le bruit que l'on peut faire autour est considéré comme nuisible. Les insoumis passent pour des fous.

Pour en revenir à notre loi Boutin, je ne vois pas en quoi elle s'avère utile.


Le passage à la TVA à 5,5 % n'est bien sûr pas passée ! Par contre, des mesures en faveur de l'endettement des personnes ont été prises. Favoriser l'endettement sur un long terme, cela ne vous rappelle rien ? C'est un procédé qui s'est cassé la gueule aux USA !
Un accroissement de la loi de défiscalisation vise à continuer de promouvoir l'investissement immobilier, à en faire plus que jamais un produit de spéculation. L'Etat se désengage peu à peu de tout obligation de fournir un logement décent aux citoyens.

·  Les rapports propriétaires-    locataires

L'Assemblée nationale a validé la réduction du délai accordé pour l'exécution d'une expulsion : il est ramené de trois ans à un an, à partir de la décision du juge. Personnellement, je trouve que cette mesure pourrait être très positive si elle facilitait les démarches des locataires ! En effet, les propriétaires se croient obligés de demander de nombreuses garanties personnelles et bancaires qui n'ont d'ailleurs aucune valeur réelle et n'entraîne aucune certitude de paiement du loyer ! On peut d'ailleurs remarquer que ceux qui paient le mieux leur loyer, ce sont les gens dits précaires. Ils ont en effet une épée de Damoclès sur la tête. S'ils perdent leur logement, ils n'en trouveront jamais d'autres !
Donc, la mesure d'allégement du temps d'expulsion est pour moi une bonne chose mais elle ne peut pas être mise en oeuvre seule ! Il me paraît indispensable que la totalité des logements vacants sur le territoire français soient mis en location ou vendus. On ne peut pas se permettre d'occuper une place pour rien, et par ailleurs de commander des programmes immobiliers qui viendront polluer un peu plus la planète. 

- SE SERVIR DE L'EXISTANT => FAIRE TOMBER LES PRIX DE LOCATION => MOINS DE MONDE A LA RUE => MOINS D'EXPULSION, LES GENS AYANT A PAYER UN LOYER RAISONNABLE PAR RAPPORT A LEUR SALAIRE.


Par ailleurs, une histoire de détecteur de fumée a fait l'objet de débats, alors que cela ne devrait pas être le cas. A qui profite l'installation de millions de détecteurs de fumée ? A une usine chinoise ? Il semblerait même que ce soit au locataire qu'incombe son installation. Il pourra donc l'emporter lorsqu'il déménagera ! Je pense qu'en cette période de crise, il y a d'autres dépenses à faire que celle de faire installer un détecteur de fumée. Les constructions jouissent d'ailleurs depuis longtemps de labels qui obligent à des règles de sécurité draconienne en matière d'incendie.

La suppression de la caution (laquelle ?) lorsque le locataire souscrit une assurance contre les impayés de loyer pourrait être une mesure tout à fait intéressante. Sauf que pour souscrire une assurance contre les impayés de loyer, l'assurance demande des garanties encore plus importantes !

Et puis nous avons cette fameuse maison à 15 euros par jour de crédit. Soit 450 euros par mois pour la seule maison, crédit sur 25 ans ! Le terrain se paie sur les 25 prochaines années. Nous avons là le principe même d'un effet d'annonce par des chiffres, qui ferait valoir l'idée que les français sont assez stupides et ne savent pas compter.
De plus, des promoteurs peu scrupuleux, comme la plupart, imaginent des maisons "à bon marché". Des maisons qui ne tiendront pas 25 ans sans une foule de travaux qui viendront s'ajouter au crédit principal. Sans oublier l'impôt sur le foncier, la taxe d'habitation qui sont de plus en plus élevés. A tel point que je connais des propriétaires qui ont fini de payer leur crédit de maison mais qui sont obligés de la vendre pour payer leurs impôts !

Nous sommes en pleine bataille de tartes à la crème. Mais les jeux des nantis, leur méthodique travail de protection de leurs privilèges n'aura que l'effet d'affamer le peuple jusqu'au moment où il va se révolter. Il y a aujourd'hui de mesures simples à prendre que pas un seul élu n'ose émettre. Ou peut être pas un seul n'en à l'idée.

Je lis que les élus se sont émus devant la situation du petit propriétaire loueur retraité qui a du mal à percevoir son loyer. Mais dites-moi, le petit propriétaire loueur retraité n'a-t-il pas eu un jour une vie de travailleur cotisant pour avoir une recette décente ? Faut-il qu'il ait à spéculer sur la nécessité de se loger de tous, pour vivre ? Et tous ceux qui nous louent pas, attendant des jours meilleurs ou qui bloquent les ventes pour faire monter les prix ?

Tant que le logement sera une valeur marchande, tant qu'il sera produit spéculatif, tant qu'il y aura autant de logements gelés sur le territoire français, il y aura des gens qui se crèveront la peau pour mettre un toit sur la tête de leur famille, il y aura des gens qui mangeront la poussière, il y aura des gens qui plieront sous le joug de ceux qui les exploitent !

 

 
 

Publié dans LOGEMENT

Commenter cet article

Mercure Libre 17/02/2009 10:31

Sans pauvre il n'y a pas de riche.Les riches crée le besoin, les pauvres le subisse.Mercure Libre

plumedecib 17/02/2009 10:36


C'est une bien cruelle équation dont il faudra bien un jour s'émanciper. Car tout ce que l'homme a construit peut être détruit