il va se passer des choses graves, beaucoup de violence en perspective

Publié le par plumedecib


Cela ne transparaît peut être pas encore, cela n'arrive pas encore sous vos fenêtres mais croyez-moi ça gronde. Les gens à bout essaient de sauver leur famille.

La misère qui sévit sur notre Pays entraîne une vague de violence qui va prendre des proportions terribles. Les gens qui attaquent leur banquier ne seront plus des faits divers isolés.

Il y a de la violence dans les CAF, dans les ANPE, dans les Banques, dans les agences de crédit genre Sofinco. Beaucoup, beaucoup de familles se retrouvent aujourd'hui dans une situation catastrophique. La date fatidique du 15 Mars marquera le début d'une nouvelle vague d'expulsion. Chaque jour des nouvelles entreprises ferment et mettent au chômage des centaines d'employés. Il est certain que tous ces gens dont les familles sont aujourd'hui en danger de manière presque vitale ne vont pas se laisser mourir sans rien dire, sans rien faire.
La violence va s'installer peu à peu. Les agressions vont se multiplier, les vols, les attaques à main armée ou non. Ce que les patrons, les politiques ne donnent pas, le peuple va le prendre par désespoir, par instinct de survie. Nous en sommes là.

C'est ainsi lorsqu'il y a à la tête du gouvernement un homme qui n'a pas la compétence humaine de gérer des problèmes humains. Un homme qui continue à se comporter avec mépris, un homme indigne de sa fonction.

C'est ainsi lorsque les gens poussés à la misère sont en permanence mis en face de scandales financiers sévissant dans les hautes sphères économiques, politiques.
C'est ainsi lorsqu'une majorité de la population se sent flouée, exploitée, vendue comme de la marchandise, jetée comme de la merde.

Tranquillement assis devant notre ordinateur, nous ne sentons peut être rien venir. Cela ne veut pas dire que ça n'existe pas. La France est au bord de l'explosion. Chaque jour des employés prennent en pleine face la violence de ceux dont l'espoir est en train de mourir.

Malheureusement, la violence ne réduira pas les problèmes. Elle va nous plonger dans la stupeur, des vies vont être sacrifiées. Il est plus que nécessaire aujourd'hui de cesser de croire aux vertus de l'Etat et de s'organiser pour que cela fasse le moins mal possible. Je ne parle pas de s'enfermer derrière des sacs de sable, bien au contraire.
Tendre la main, s'organiser, créer des structures, faire preuve d'imagination. Bien sûr la solidarité, le partage sont nécessaires. 

Dans une période aussi grave, il me semble que la première mesure à prendre, au lieu de faire croire que tout va bien, est de REQUISITIONNER LES LOGEMENTS LIBRES, ce qui aura pour conséquence de faire baisser les loyers. Que les propriétaires acceptent la location solidaire, c'est-à-dire louer à un prix raisonnable et ne demander au locataire que la prise d'une assurance perte de loyers.

Réquisitionner également des terrains aux abords des villes, les mettre en culture. Que les propriétaires prêtent, louent à bas prix, organisent le parcellisation des terres. Nous devons nous organiser comme si nous étions en guerre. Ne pas attendre qu'il soit trop tard.

Echanger les savoir, les compétences, les expériences.

Le système monétaire ne vaut pas qu'on lui sacrifie des vies. Nous avons de quoi vivre si nous partageons. 

Et n'oubliez pas l'A.M.E. car on a besoin de vos petits bouts d'âme pour créer la grande AME de la terre. 

 Prenez le relais, diffusez.... merci


Publié dans INITIATIVES

Commenter cet article

naradamuni 10/02/2009 23:45

Que ce peuple soit de Guyanne de Martinique, de Guadeloupe, de la Réunion ou de Tahiti ou de Calédonie…
Ou de France aussi… Tous citoyens de la République!
Aucun ne doit être laissé sur le bas coté.
Pour moi et mes gosses, comme pour beaucoup d’autres à venir, demain les Huissiers, demain la rue…
Ne parlons plus de Solidarité ni de Fraternité ; En nous même nous l’avons censuré.
Quand à la Dignité qu’en faisons nous dans notre quotidien ?
Le vide, rien, il n’y a plus rien.
 

C’est la France entière qui doit se lever contre les charognards de tous poils créateurs et profiteurs de misères avec leurs charité-clubs.
Bientôt et je l’espère, ça débordera sur les trottoirs La parlote ça n’est pas un détonateur suffisant Le silence armé, c’est bien, mais il faut bien fermer sa gueule… Toutes des concierges! Écoutez-les… Tu peux crever… Les gens ne retiennent même pas une de leur inspiration. Ils canalisent sur toi leur air vicié en des regrets éternels puant le certificat d’études et le catéchisme ombilical.
C’est vraiment dégueulasse
Nous ne sommes même plus des juifs allemands Nous ne sommes plus rien!

Charlotte 10/02/2009 17:22

MAIS MERDE, PERSONNE (enfin ceux qui n'ont pas encoré été touchés) N'Y CROIT A CE SCENARIO CATASTROPHE , Tu as beau le crier sur toutes les notes , TU es PARANO ! je ne fais que chialer, comment veux-tu organiser quelque chose quand tu es SEULE ? Chacun vit encore dans sa bulle ! Dimanche dernier il y avait 5000 personnes à la fête du mimosa de Roquebrun (village de 3 à 400 habitants) Et pendant c'temps là le débile est allé promettre l'aide de la France à la reconstruction de l'Irak ! Il fait le VRP pour ses potes et à l'assemblée le fion annonce, qu' en ce qui concerne la Guadeloupe  l'état ne peut se substituer aux partenaires sociaux, ce qui veut dire démerdez vous. Ca va péter ! Bisous ma bibichette

Spaulding 10/02/2009 11:51

CibCe que tu dis me semble vrai, mais le système capitaliste à besoin de crise pour ... continuer, selon un cycle décrit par tous les économistes dès la fin du XIX siècle.Et je me dis que ce que tu décris est éffrayant surtout pour le péquin de base par contre le capitaliste attend de pouvoir tous racheter pour ... une misère (hommes et biens) et s'engraisser encore plus si possible.

plumedecib 10/02/2009 12:13


Mon cher Spau, tout ce que tu écris est vrai, malheureusement. Nous ne sommes pas préparés à une telle catastrophe. Les plus forts et les plus vicelards ne manqueront pas de ramasser tout ce qu'ils
vont trouver...
But, on peut toujours rêver : Si l'argent, les biens tels que définis aujourd'hui n'ont plus de valeur.... Si on crée une nouvelle forme de vie et donc de société..... Je sais que c'est du rêve
mais bon, rien n'a jamais pu se faire sans rêve impossible 


flèche 10/02/2009 11:17

Les gouvernants ont très peur que ça s'embrase. Ils font pourtant tout pour.De retour, mais pas régulièrement avant une semaine.

eric84 10/02/2009 09:23

Avec l'arrivé d'Eric Besson c'est le pompom, dans les dom les grandes surfaces se font piller, quoi de plus normal quand un ministre prend la fuite comme un voleur, face à cette crise nous avons un gouvernement incapable de gerer et qui devrait prendre la fuite aussi, le jeu n'interesse plus le nabo ça se voit et il est complètement dépassé, il va se casser, je vous le dis, ou alors lancer les chiens, ce qui n'enlèvera rien à la situation, le temps des discutions philosophiques et des forums de joyeux pinsons est terminé, par la force des choses nous allons devoir creer et agir dans la même foulée.

plumedecib 10/02/2009 09:48


Ca fait un moment que j'ai cette même impression eric et que je dis qu'il va se casser. Il est tout jaune ! Mais il est encore là !