L'IMMOBILISME FRANCAIS. NOUS SOMMES FIERS DU CONCEPT.

Publié le par plumedecib



On sait ce qui lui est arrivé au final ! Icare, grisé par le bonheur de voler, oublie l'impérative supplication de son père, ne pas s'approcher du Soleil ! Il le fit, la cire qui maintenait ses ailes a fondu et Icare a disparu dans la mer Egée. Bon, c'est un concept, certes. M'enfin, en ce moment, on aimerait bien en voir un petit se brûler les ailes et redescendre sur Terre.Il plane à 10 000, le bout de chou !

PRESTATION PRESIDENTIELLE : Plus dure sera la chûte !

Bien que, par souci de résistance, je n'ai pas du tout allumé la télé pendant sa prestation, je n'ai pu éviter les discussions à son sujet sur de nombreuses chaînes de télé, qui ont pris la suite. D'un avis général, le gars semble s'être un peu perdu en route. On lui a certainement demandé de quitter ce "JE" qui ne fait pas bon effet sur les blaireaux frustrés, et du coup, il s'est retrouvé à poil devant des journalistes pourtant aussi mous que des quiches ! Le mec a voulu nous jouer celui qui comprend l'attente des français au point de vouloir démolir le capitalisme de ses copains. Dans un grand élan démagogique, il nous a fait le coup des trois tiers chers à son ami Dassault : un tiers pour les actionnaires, un tiers pour l'entreprise, un tiers pour les salariés.
Bref, à ce propos, je me permets de vous faire remarquer, au cas seulement où vous ne vous en seriez pas rendu compte, que les temps ont bien changé et ce, avec une rapidité incroyable. Il y a quelques mois, la CRISE ne touchait que les USA mais n'avait aucune chance d'attaquer l'EUROPE ! Puis, la CRISE a quand même attaqué l'EUROPE, mais ne pouvait pénétrer en FRANCE. Mais hier soir, le président a martelé que LA CRISE qui sévit en FRANCE aujourd'hui est la plus terrible qu'elle ait connue depuis un siècle !!! Même pire que 1930. Il nous la fait dans le drame mais la teneur du discours était plutôt légère. Le Président dépassé essaie de colmater quelques brèches d'un navire qui est déjà au trois quart immergé ! Plutôt que s'attaquer à la cause, il préfère distribuer des analgésiques. Plus dur sera la chute donc ! Car dans cette quête de toujours vouloir TOUT résoudre, être le maître de TOUT, il distribue de l'illusion, fait peut être monter quelques enthousiasmes, gare à la chute libre !
Il y a des mensonges éhontés comme celui d'affirmer que c'est la Taxe professionnelle qui fait fuir les entreprises ! N'importe quoi ! Je n'ai par contre entendu aucun économiste dénoncer les exonérations de Taxes professionnelles en tout genre, et en particulier celles offertes par les municipalités pour accueillir de grosses enseignes ! Les petites et moyennes entreprises ne sont  que rarement exonérées mais les grosses qui délocalisent n'ont pas attendu Sarko pour aiguiser leur chantâge.
A vouloir trop marcher dans le sens de l'opinion publique, le Président s'emmêle les pinceaux dans le pathétique. A l'heure de la mondialisation, on ne peut en vouloir à Renault d'aller fabriquer des Twingos en Tchéquie. Par contre, le fait de n'avoir jamais ou si peu aidé la recherche et l'innovation plonge aujourd'hui la France dans l'hébétement. Puisque nous en sommes à un régime capitaliste, il convient de l'appliquer dans sa forme pure et non dévié comme il l'est depuis des années. Ceux qui entreprennent savent que si une entreprise fait du sur place, elle a d'ores et déjà signé son arrêt de mort. Toujours aller de l'avant, et pour cela innover, trouver de nouveaux marchés.
Le marché de l'automobile dont on parle beaucoup en ce moment n'est pas devenu salaud à cause des délocalisations mais grâce ou à cause de la robotisation. Ah ! Vous me direz, on a innové et pouf, on a foiré le marché du travail. Parce qu'on n'a pas anticipé les effets de la robotisation ! C'est un peu comme le choix de mettre les fonctionnaires à la retraite sans les remplacer. C'est un concept complètement con ! Il faudrait donc arrêter donc de produire des mouflets ! Et peu à peu l'espèce humaine s'éteindrait.

Puisque mon ami Spau m'avait taggée il y a quelques jours, je vais dire deux mots sur le libéralisme. Nous, les français, sommes des Normands à part entière. On est toujours assis entre deux chaises. Le libéralisme oui, mais avec un fort empilement de réserves et de tracas, de démarches, d'interdictions ! La LIBERTE dans ce Pays n'est plus rien d'autre qu'un SLOGAN peint sur les murs des bâtiments de l'Etat ! La liberté de l'individu ou celle d'entreprendre ont vite été tuées dans l'oeuf.

Je vous donne un exemple :

- Depuis les années 90, je travaille sur un concept d'habitat groupé. Le seul moyen en France de faire de l'habitat groupé est de passer par la SCI d'attribution. J'ai testé en région parisienne, monté des immeubles. L'économie est vraiment d'au moins 30 %. Je vais mettre en page le principe de l'investissement locatif ou en co-propriété par regroupement en SCI d'attribution. C'est une forme extrêmement peu répandue en France et dont vous n'entendrez aucun encouragement de la part de l'Etat. Or, ce système peut également produire du logement social.
Il y a une autre forme d'habitat groupé qui marche très bien dans la plupart des Pays d'EUROPE, je veux parler de la COOPERATIVE d'HABITAT ! Dans certains Pays comme l'Autriche, c'est même 20 % du parc immobilier qui est en coopérative. Et bien figurez-vous qu'en FRANCE, ce principe est INTERDIT !


En France, on veut bien être libéral, mais pas trop. Là où les lobbies interviennent, il n'y a plus de libéralisme ! Le logement, les travaux publics, la presse, l'automobile, l'audiovisuelle, l'énergie, l'eau, la téléphonie, la distribution de films, la grande distribution etc...

LA FRANCE N'EST PAS PLUS LIBERALE QUE DEMOCRATE ! Pour régler les problèmes de la crise, il faudrait déjà savoir où on en est. Sarkozy qui a été élu sans programme, continue à naviguer à vue. Même juchée sur son estrade de roi, sa vue ne porte pas très loin. Il réagit mais ne sait pas agir. Il fonctionne au coup par coup. C'est ce qu'on peut imaginer de pire dans la gestion d'un Pays certainement, mais encore plus quand il est en état de crise. Au lieu de la ramener sans cesse pour montrer comment il sait faire tout tout seul, il est plus que nécessaire de prendre du recul, d'analyser les causes, d'agir à leur niveau. Nous sommes aujourd'hui asphyxiés dans un tricot de mesures, de lois, d'orientations, d'ordres et de contre-ordres, de concepts inachevés. Nous prenons des idées à droite à gauche mais nous ne les appliquons qu'à moitié. Il serait temps de grandir un peu ! De se débarrasser de nos bardas d'autosatisfaction, de mettre la main à la pâte, de changer nos mentalités et de créer un véritable modèle français ! Nous en sommes capables ! Nous avons la matière grise mais aussi un territoire d'une extraordinaire richesse et diversité.

Nous croyons comme notre Président qu'avec notre salade, nous sommes les chefs cuistots du monde. On nous bassine depuis des années, on nous fait croire que notre système est le meilleur, qu'il est envié dans le Monde entier. Et nous vivons aveugles et sourds persuadés que nous sommes les meilleurs. Pendant ce temps-là des pays avancent sans entraves et sans autant de certitudes. Les américains sont atteints de la même maladie et se retrouvent dans le même merdier. D'ailleurs, ils ont élu leur président dans les mêmes conditions que nous.

L'IMMOBILISME FRANCAIS, c'est le seul concept que nous pouvons revendiquer et si nous sommes assez cons pour le faire, dont nous pouvons nous vanter ! Oui, les temps changent, et comme le dit le Président, nous allons changer avec lui. Mais lui ne changera rien du tout, vous pouvez en être sûrs. Ce mec est repu de pouvoir, il n'a pas la gnaque, il n'a pas d'imagination. Il n'a pas faim ! Surtout, il n'a aucune compétences. Imbu de sa personne, tout ce qu'il sait faire, c'est se regarder voler. Grisé de se sentir tout-puissant, il s'approche avec délice de l'astre sublime !


Publié dans THE CRISE

Commenter cet article

sixtine 06/02/2009 13:35

Nous sommes en train de changer, nous, pas lui !La seule différence, c'est que nous allons rapidement le distancer...Il aura beau battre des ailes, je doute que sa faible envergure lui permette de nous rattraper ! Amoins qu'il n'utilise son Falcon...

Charlotte 06/02/2009 13:10

Je me demande vraiment s'il est aussi con que celà et si vraiment il navigue à vue, N'est-il pas entrain de mettre en place ce nouveau gouvernement mondial en accélérant tout ce qui pourrait amener à la faillite économique de la France, l'OMC, la banque mondiale et le FMI sont les responsables avec les banquiers mondiaux de la débacle actuelle. Attendons la réunion du G20, pour savoir à quelle sauce nous serons bouffés.Excellent article ma bichette, bessos

plumedecib 06/02/2009 13:17


Merci beaucoup charlotte.
Même s'il conduit consciemment la France à la faillite, il affiche son incompétence. 


denis zodo 06/02/2009 12:37

j'ai suivi la prestation télévisée de SARKOSY. Le sieur n'a pas encore compris que le peuple français souffre et a peur pour l'avenir.Aucune préoccupation de la crise , il a une manière singulière de voir un grand pays comme la france allé à la dérive. Les français l'attendaient sur plusieurs fronts: l'emploi, et d'autres acquis perdus à cause de la crise.je me rends compte, qu'il n'a aucun programme pour gouverner .IL a parlé pendant une heure de tout et de rien, plus grâve ,l'inculture des journalistes.Que dois-je retenir de cette prestation ,rien  , que  de chihaha. ah SARKO la fin de ton apogée est très ... Cib je comprends pourquoi ,tout  le monde est dur avec lui .IL faut voir pour comprendre la réation d'une frange importante de la population à bientôt

plumedecib 06/02/2009 13:16


CQFD Denis ! Tu vois un commercial vendre des aspirateurs, vantant des mérites dont il sait pertinemment que c'est de la foutaise ! Tu comprends mieux pourquoi nous sommes inquiets, en colère. Cet
homme nous conduit au chaos. 
Il ne parle pas des causes de la crise, ne cherche pas à l'endiguer. Denis, l'as-tu entendu parler de la GUADELOUPE et des événements graves sur l'ILE ?