Le "fameux plan de relance". Je suis en panne de mots.

Publié le par plumedecib


PLAN DE RELANCE GLOUBIBOULGA à télécharger.
 
Chacun peut prendre connaissance des quelques 200 pages qui décrivent en détails le fameux plan de relance de 26,5 milliards. 

Ce que je retiens, c'est que la moitié de cette fameuse enveloppe dont on ne sait comment l'Etat va la financer, tombera dans les poches des entreprises de Travaux Publics, déjà connue en tant que grosses suceuses de fonds publics. Donc, le plan de relance consiste à faire des routes, et à améliorer le "chemin de fer" alors que la SNCF fait des bénéfices . Ouais Génial ! 

Après vous avez la mise en sécurité des établissements d'enseignement supérieur, la rénovation de logements étudiants, la rénovation du patrimoine de la Défense. rénovation des bâtiments de friches industrielles, une incitation à l'investissement pour les collectivités qui ne savent déjà plus où prendre le blé pour payer leurs dettes et qui hésitent à augmenter les impôts locaux qui atteignent déjà des sommes que les contribuables ne peuvent assumer.

Petite contribution pour consolider la trésorerie des TPE PME. Histoire de boucher provisoirement des petits trous. Incitation à l'embauche dans les TPE. Mais il n'y a pas de travail à leur donner ! 

Plus la fameuse prime à la casse pour acheter une voiture neuve. Quand on a rien à mettre dans l'assiette, on va sûrement songer à acheter une voiture.

Aide à la construction de 100 000 logements qu'ils disent. Quand il y a plus de 100 000 personnes qui sont à la rue, qu'un nouveau contingent va bientôt les rejoindre, que les loyers sont si élevés que la moitié de la population va se retrouver dans l'impossibilité de les payer.... Bref. Qu'ils réquisitionnent déjà les logements existants et qu'ils les mettent sur le marché !

Sinon, 200 euros seront versés aux pauvres ! Yes ! Leur banquier va être content, il va récupérer le pognon et diminuer leur dette de 200 euros.

J'ai l'air comme ça d'être de mauvaise foi. En cette période de crise, l'Etat qui n'a pas un rond a donc décidé de refaire une beauté à son patrimoine. C'est cool. Seulement aucun des investissements choisis n'est productif. Les entreprises de Travaux publics, dont le grand pote à Sarko va pouvoir gonfler un peu plus leurs bénéfices, continueront à exploiter les petits artisans et à les jeter s'ils n'ont pas les reins assez solides pour accepter des délais de paiements repoussés aux calanques grecques.

Je vois dans ce programme un manque certain d'ambition, de créativité, d'initiative. On ronronne sur de vieilles recettes. Devant l'ampleur du désastre, les hommes politiques n'ont décidément plus de ressort. Leur cerveau assez peu irrigués d'envie de rêves, ne pond que des plan remplis de vide. 

La seule vérité est que l'Etat va, s'il en a le temps, augmenter la dette publique sur des investissements dont les retours seront nuls. D'ailleurs, à ce propos, puisqu'ils choisissent des projets dits d'intérêt général, ils feraient bien de s'attaquer aux infrastructures sportives qui tombent en ruine et ceux dans toutes les disciplines sportives ! Cela me paraît un peu plus judicieux que retaper le patrimoine de la Défense !

Alors qu'aujourd'hui nous sommes en pleine mutation, les esprits devraient peut être s'échauffer. Un vent de folie manque aux politiques blasés, repus de privilèges. Ah putain, l'envie d'avoir envie leur est devenue totalement étrangère. Tout ce qui les motive, c'est faire plaisir aux copains, s'arranger entre eux, bons échanges de procédés. Petit cercle vicieux, petites mesures, petits cerveaux étriqués, petits plaisirs malsains que ces gestes en sous mains, dessous de table. 

Comme j'avais prévenu, je n'ai pas les mots. Je suis dépitée. Une fois n'est pas coutume. Je rêve de partir dans un Pays où vraiment tout est possible, surtout le rêve, l'utopie. Pour le bonheur des hommes et le sentiment d'être utile. On ne peut rien, rien, rien faire sans rêve.



 

Publié dans Gouvernement ZoZo

Commenter cet article

Charlotte 02/02/2009 19:28

Petit cercle vicieux, dis-tu, je dirais même petit cercle DE vicieux, soit le Fion nous prend vraiment pour des billes, soit la situation est pire que celle qu'ils avouent. La France s'avance vers la faillite...