Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Plume de cib'

Plume de cib'

libre et donc sceptique.


Sarkozy fait semblant de ne pas comprendre qu'ON NE LE VEUT PLUS !

Publié par plumedecib sur 30 Janvier 2009, 09:04am

Catégories : #POUVOIR

Et il nous prend pour des cons ! Mais grave ! A moins que sa stratégie soit de rendre le Peuple assez furieux pour qu'il devienne violent et lui donne ainsi l'occasion de le corriger. 


ON NE LE VEUT PLUS


C'EST PAS LES SANS-PAPIERS, 
C'EST SARKO QU'IL FAUT VIRER


Ce n'est pas ladite CRISE qui a mis les gens dans la rue hier, c'est l'attitude de Sarko qui exerce aujourd'hui en France une politique de dictature ! Dictature, totalitarisme, flicage, répression, ce sont les mots qui grondent dans le cortège, ce sont les mots qui s'échangent tandis qu'on avance lentement sur le court trajet autorisé. La population dans la rue est dense, éclectique. Alors que le début du cortège est parti depuis plus d'une heure, la fin du cortège n'a pas encore démarré. Nombreux sont ceux qui regardent le passage du cortège, s'y associant d'un sourire aux regards qu'ils croisent. Beaucoup sont venus en individus, en famille. On a peint les tee-shirt, écrit sur des bouts de cartons qu'on brandit à bout de bras, mine réjouie de celui ou celle qui agit. Des tambours rythment la marche, les appareils photos immortalisent ce combat pour l'instant pacifique. Les bouches s'ouvrent pour déclarer insupportable la présence du monarque au pouvoir. ON N'EN VEUT PLUS ! Ce fut sans doute le slogan le plus simple mais aussi le plus clair. ON N'EN VEUT PLUS !

On ne veut plus de ses voyages à travers la France qui font partir en fumée des milliers d'années de SMIC. 
On n'en veut plus qu'il nous demande des faire des efforts alors qu'il vit comme un nabab à nos frais.
On ne veut plus de son mépris du peuple, de ses excès, de son culot, de son arrogance. Tiens, j'ai appris que le sous-sol de l'Elysée avait été transformé en Studio d'enregistrement pour Madame. Qu'elle a maintenant un secrétaire particulier pour gérer son agenda.
On ne veut plus de sa politique de riches pour les riches. On ne veut plus cet adorateur, ce fidèle du clinquant.
On ne veut pas crever tandis qu'il distribue nos impôts à ses amis des grands groupes qui ont réduit les peuples à l'esclavage.
On ne veut plus de ses discours de chef de parti. On ne veut plus voir la gueule de ces moutons bêlants qui n'ont pas les couilles de lui dire non, de ces députés devenus des porte-parole de l'Elysée, les vendeurs de sa came et qui pètent de trouille dans leur lit, pleurant sur l'oreiller leur dignité disparue.

Deux petites dames s'adressent à moi, retraitées. L'une d'elle, cheveux blancs impeccables parlent avec douceur. Ses yeux n'en reviennent toujours pas d'être là et son coeur est stupéfait. La France ce n'est pas ça. Elle me dit qu'elle va être obligée de vendre sa petite maison parce qu'elle ne peut pas payer ses impôts. Et après, elle essaiera de trouver un petit studio pour finir ses jours. Elle regarde avec sympathie les jeunes qui escaladent les grilles de la préfecture pour accrocher les banderolles. Elle sera elle aussi dans quelques instants gazée au lacrymo. Et puis l'autre dame a le visage tordu de colère. Elle s'exprime avec violence. On sent qu'elle est à bout, prête à tout, ses maigres bras prêts à l'étrangler. Qu'il disparaisse, on n'en veut plus !

Jeunes, vieux, handicapés, malades, magistrats, policiers, retraités, chômeurs, artistes, parents, enfants, tous ont répondu présents. Ils ne se sont pas dits "la grève, ça ne sert à rien." Ils sont venus. La grève ça sert bien sûr ! S'il n'y a personne dans les rues, Sarko se marre et continue à raconter qu'on est tous d'accord avec lui. Même avec 2,5 millions de gens dans les rues, il continue à nous narguer.

Mais il ne faut pas s'arrêter là, il ne faut pas baisser les bras. Rares sont les combats faciles. Il faut continuer à se battre car bien plus que notre pouvoir d'achat, c'est notre Liberté qui est en jeu, notre Dignité d'êtres humains égaux en droits. Plus que jamais la Solidarité est aujourd'hui nécessaire, bien plus que la charité croyez-moi.
Le Grand Capital que nourrit Sarko à la sueur de nos fronts doit disparaître, lui avec. Nous avons un monde à reconstruire, ne l'oubliez pas. Ce Monde, il sera ce que nous en ferons. Déjà, aux USA, où la plupart des Etats vont d'ici peu se déclarer en faillite, des files de voitures désertent les villes. Le chômage y est de plus de 20 %. Les routes, les aéroports ne sont plus entretenus. 25 banques ont d'ores et déjà fait faillite. Il n'y a plus que des petits boulots. Les vieux de plus 75 ans travaillent ainsi que les gamins de 13 ans. La Californie ne peut plus payer les bourses d'études. Les étudiants arrêtent leurs études. Tout ça vous ne le trouverez pas dans les journaux mais ce sont les témoignages des français qui reviennent en France. Allez lire celui posté sur le site de Charlotte. Du rêve américain à la réalité - temoignage à ne pas manquer

Si nous ne faisons rien aujourd'hui, la France ressemblera aux USA. Les riches avec la bénédiction de Sarkozy sont en train d'alimenter leurs comptes en pillant le Trésor de l'Etat parce qu'ils savent que la fin est proche. Ne laissons pas tomber.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alcibiade 31/01/2009 18:45

 Oups... on a envoyer trop vite :
@ Marie Laure et Plume : On attend avec impatience votre sujet de lundi les guerrières!Si ça peut vous être utile : http://lafrancedetoutesnosforces.hautetfort.com/archive/2009/01/21/obama-sarkozy-decidement-tout-les-oppose.html

plumedecib 31/01/2009 18:47


Avé alcibiade ! 
Pour ma part, je préfère prévenir, ma plume est plutôt à contre-courant obamaniesque ! 


Alcibiade 31/01/2009 18:04

Nous sommes totalement d'accord avec l'ensemble du billet...... sauf...... sur Un point :Losque vous écrivez "Le Grand Capital que nourrit Sarko à la sueur de nos fronts doit disparaître, lui avec"- Ce "grand capital" a déjà commencé à "diversifier" ses placements sur un autre personnage. Les vrais détenteurs des leviers financiers sont plus rapides que les girouettes des clochers. Ils ont l'intuition des grands rapaces pour anticiper les grands courants aériens. Les dernières déclarations de Copé et la montée en puissance de sa chapelle à lui qu'il a, "génération france" ne sont pas un hasard.Et, comme toujours, les "déçus" vont trouver là une occasion de nous dire bientôt : "Non, mais Sarko, nous, on sait bien qu'il est nul, on l'a tojours dit... regardez, nous on est derrière Copé! Lui c'est autre chose!"Il faudra juste leur demander s'ils ont la mémoire courte et la leur raffraichir en listant tout ce que leur future nouvelle idole en puissance a pu dire et faire pour glorifier celui qu'il rêve d'éjecter un jour (Iznogoud de l'Iznogoud), son action, sa vision etc...@ Georges : Oui, certains UMP sont des Démocrates, certains d'entre nous sont bien placès pour le savoir... mais ils ont, ceux là, depuis le début mis en garde et tenté de résister (Goulard, Mariton et même Charette!...). Il faudra donc être vigilants pour trier le bon grain de l'ivraie!@Marie Laure

plumedecib 31/01/2009 18:15


Ils se retournent vite en effet et essaient de muter, un peu comme ce virus du sida qu'ils ont fabriqué. Notre force est comme je l'écris dans un autre billet est que ne soyons plus un mouvement
avec une hiérarchie pyramidale, mais un mouvement à millions de têtes. Ils vont avoir plus de mal à nous étêter !
Aujourd'hui, nous devons avoir des yeux de "mouche" à multi-facettes, imprimer sur chacune d'elles les visages de ces mignons qui auront tôt fait d'adapter leur discours pour attirer ceux qui se
sentiront perdus après avoir été bernés. A nous d'unir nos lucioles pour faire une grande lumière et les empêcher de se prendre à nouveau dans la toile de mystificateurs.... 


Charlotte 30/01/2009 22:18

Bien sûr qu'au delà des "revendications syndicales" le message principal était bien :Mais putain, tu vas te casser, à la fin ? La dictature est en marche, il n'a pas supporté que la grève puissent s'apercevoir (surtout de l'étranger), les têtes tombent, préfets, commandants de police, (les flics vont pas aimer, les gaullistes  et villepinistes de l'Ump non plus) la fronde comme dit Jean-Geoges risque de venir  de son camp. Le PS n'a rien dans le froc et fait tout pour récupérer des clients et de la crédibilité. Les responsables syndicaux sont des vendus, etc etc..Bisous ma belle

mycr 30/01/2009 19:35

C'était la mobilisation la plus importante depuis x années. Et unitaire aussi ce qui signifie quelque chose. Et nous ne sommes qu'en fin janvier. 

jean georges 30/01/2009 16:36

Oui Plume; il faut le virer; mais comment ça se passe, c'est lui le patron!! c'est dur de virer un patron!! Non! je plaisantais.Je pense quand même que la journée d'hier lui pose quelques problèmes, mais pas tant que ça.Dans l'état actuel des choses, démocratiquement je ne vois que de renverser le gouvernement, et encore il n'est pas obligé de démissionner. Il semblerait que ne soit plus une utopie, j'ai vu un article hier concernant Villepin qui fait du grabuge avec une dizaine de ses amis politiques, il y a quelques jours un député UMP de la Dordogne a rendu sa carte de militant ( sous la pression de ses électeurs.) Dans la Manche le coup du prefet et du chef de la police se digère trés mal, toute la classe politique de ce département rue dans les brancards, un magistrat a parlé ce midi sur la 2 de grosse maladresse.Je pense que dans les prochains jours, si le nano président, se moque du monde lors de son baratin télévisé la semaine prochaine, certains députés UMP finiront par se lâcher, il y a des démocrates dans la bande, et s'ils veulent se faire réelire aux prochaines échéances ils devront tenir compte des manifs et de revendications de leurs électeurs.

plumedecib 30/01/2009 16:46


Bien vu jean-georges ! justement, j'étais en train de faire un peu le tour de la blogosphère. Et je m'aperçois que les parlementaires UMP ne sont pas tous si unis derrière leur président !
Effectivement, j'ai vu que Villepin mène un groupe qui a d'ailleurs voté contre la réforme de l'audiovisuel, contre la réforme du travail parlementaire etc... Il y a donc une fronde qui se crée au
coeur de l'UMP. Et comme on le sait, ce sera plus facile de le faire sauter de l'intérieur, ou du moins avec l'aide de ceux qui sont à l'intérieur de l'UMP. Effectivement, les députés commencent à
être chahutés sur le terrain ...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents