Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Plume de cib'

Plume de cib'

libre et donc sceptique.


Electro hypersensible Mathias se retrouve chez les fous

Publié par plumedecib sur 22 Janvier 2009, 09:26am

Catégories : #Ecolo J - 0



Et encore ! Il est fort possible que les rats remontent bientôt à la surface. Ils sont des milliards dans nos égouts, éboueurs infatigables, jusque-là garants de notre tranquille toupet de consommateur acharné. Mais Attention, la consommation baisse, les déchets aussi. Déjà à New York, la chasse aux rats est lancée. Au parlement à Berlin a été fait la proposition suivante: Pour arrondir leurs maigres revenus, les RMIstes (l'équivalent) devront aller à la chasse aux rats. De la bouche d'un parlementaire (Henner Schmidt, son nom): Les pauvres gens, surtout ceux qui aujourd'hui ramassent les bouteilles consignées, pourraient recevoir un euro par rat mort.


Mais on le sait déjà, les rats nous survivront. Bataille perdue d'avance ?

En fait, ce n'est pas de cela dont je voulais vous parler, mais de cette histoire de patient électro-sensible interné par le Maire parce qu'il lui casse les pieds. L'homme ne peut supporter aucune onde et vit au pied d'un noyer. Le Maire a tenté de le déloger, lui proposant divers logis, ne voulant pas entendre parler de son allergie. Et il a fallu l'aide et la pugnacité de l'association Robin des toits, du professeur Delpomme médecin psychiatre    pour le sortir de la maison de fous. Maison de fous, asile psychiatrique en politiquement correct, située en Allemagne ! C'est un peu comme les déchets nucléaires, pour s'en débarrasser, on leur fait passer la frontière.

ElectroHyperSensibilité – MATTHIAS sauvé des PSYS - Lettre ouverte de Robin des Toits - 21/01/2009



ElectroHyperSensibilité – MATTHIAS sauvé des PSYS - Lettre ouverte de Robin des Toits - 21/01/2009
Paris, le 21 Janvier 2009 

MATTHIAS MOSER, membre de Robin des Toits, vit en Alsace du Sud. 
Il est victime d’E.H.S. – ElectroHyperSensibilité – à un niveau aigu. 
Il ne peut approcher d’aucun lieu électrifié, ni supporter les champs électromagnétiques de la Téléphonie Mobile et de sa famille technique, WIFI, WIMAX et autres… 
Il vit donc dehors, en zone blanche. 

Jeudi 15 Janvier 2009, en début d’après-midi, le minicampement de MATTHIAS est entouré d’une 
dizaine de gendarmes. 
On le transporte, sans aucune explication, dans une ambulance et il est menotté sur un brancard. 
Il est conduit au Centre Hospitalier de ROUFFACH, au pavillon 16 en psychiatrie. 
Il y est interrogé par un médecin, auquel il présente un certificat médical d’E.H.S. qui précise qu’il ne lui est pas possible de séjourner dans un lieu électrifié. Le médecin n’en tient aucun compte et décide l’internement. 

Alors commence une course contre la montre. 
Y ont participé ses amis locaux, Robin des Toits, une journaliste du Canard Enchaîné, l’ARTAC et enfin le Professeur BELPOMME lui-même qui intervient depuis l’étranger. 
La pression d’ensemble obtient que Vendredi après-midi - 16/01/2009 - MATTHIAS est rendu à ses amis. 
Après plus de 24 heures dans un bain électromagnétique, il est en fort mauvais état. 
A la sortie du Centre Hospitalier, où son médecin l’estimait en risque mortel, on lui prodigue les premiers soins.  (SUITE)


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents