Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Plume de cib'

Plume de cib'

libre et donc sceptique.


Tiens si on allait au supermaché, dimanche ?

Publié par plumedecib sur 11 Décembre 2008, 08:55am

Catégories : #Conversations de rade



Sarko n'en démord pas de son idée de faire travailler les gens le dimanche. Enfin, de vouloir que les magasins restent ouverts le dimanche !

Mais mon pov' Monsieur, vous croyez qu'on n'est pas déjà assez gavés d'aller faire les courses au supermarché en semaine ?

- Quand on n'a pas un rond en poche !

- Quand c'est pour acheter :

. des fruits et légumes remplis de pesticides dont l'utilisation est pourtant interdite ! 

. du soja et dérivés à la mélamine !

. du porc à la dioxine !

. des huiles parfumées à l'huile de vidange !

. des poulets et autres volailles nourris au soja mélaminé !

. des cosmétiques et produits de toilette remplis de glycols et de paraben !

Et la liste est longue malheureusement ! 

Alors voyez-vous, quand j'entre dans un supermarché, maintenant, c'est en général une demi heure avant la fermeture. J'achète trois produits de première nécessité après avoir comparé les prix,  épluché leur composition et vérifié leur provenance, et je me casse vite fait.

Je ne suis donc pas prête à prendre les supermarchés comme but de promenade dominicale ! Je préfère profiter de mon dimanche pour rester en famille.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

naradamuni 12/12/2008 16:45

L’imagination n’est vraiment pas au pouvoir. Il paraît que nous allons sortir du gouffre dans lequel nous plonge la crise par la relance de la consommation. La consommation responsable ? Nenni ! La consommation telle qu’en elle-même, telle que le consommationnisme échevelé l’a modelé au nom du mythe de la Croissance illimitée. Le bon diagnostic n’étant pas établi, les remèdes prescrits vont exacerber le mal. De plus, les remèdes sont risibles ou plutôt sont tristes à pleurer. Voilà que resurgit la « prime à la casse » ! La casse du système ? Nenni ! La casse de votre vieille bagnole décrétée hors d’âge ou de « modernité » par le discours envahissant de la publicité. Quand le péril écologique nous impose de transformer radicalement nos modes de déplacement nous choisissons de tourner le dos à l’impérative nécessité...... À l’heure où commande l’urgence de bâtir une économie à taille humaine la fuite en avant vers le gigantisme forcené se poursuit. C’est ainsi que la Commission nationale de l’équipement commercial (CNEC) a donné son feu vert pour la construction du complexe « Les portes de Gascogne », à l’ouest de Toulouse. Sur une vaste terrasse ouvrant sur les plaines du Gers 65 000 m2 de surface commerciale vont sortir d’une terre naturellement humide et donc propice à des projets maraîchers alternatifs un hypermarché de 12 000 m2, 28 grandes et moyennes surfaces de vente, une galerie marchande de 140 boutiques, 6 000 m2 de restaurants divers, un ballet quotidien de 20 000 voitures accueillies par 4 000 places de stationnement : tel est la délirante configuration de ce projet pharaonique. Qu’il existe déjà quatre complexes de ce type dans un rayon de trente kilomètres ne compte pas. Pourtant, les promoteurs savent compter : pour faire valider leur projet ils ont abaissé le rayon de chalandise à 25 kilomètres créant ainsi artificiellement un désert commercial. Que les Toulousains disposent déjà de 980 m2 de commerces par tranche de 1 000 habitants contre 830 pour la moyenne française ne compte pas non plus. Dans ce contexte déraisonnable on se demande bien pourquoi on prendrait en considération l’opposition clairement affichée de 22 des 25 maires concernés. Le consommationnisme emporte jusqu’à la démocratie (1).
Quand le lien social et l’environnement naturel sont à ce point malmenés, il conviendrait de s’interroger sur la capacité réelle des hommes à préserver durablement leurs territoires de vie. Il est grand temps de résister aux Huns d’aujourd’hui que constituent tous ceux qui semblent avoir définitivement sacrifié le bien commun et l’idéal démocratique sur l’autel de leurs mesquins intérêts mercantiles. Le dernier numéro du journal La décroissance invite ses lecteurs à dire « casse-toi pauv’ con » au Père Noël. L’insulte populacière devenue récemment majestueuse est de prime abord choquante dans son emploi à l’encontre d’un symbole réputé intouchable. Rassurons les pisse-froid de tous poils : il ne s’agit en rien de condamner ici le désir de fête ni l’amour des enfants. La fête est avant tout affaire de chaleur humaine et non affaire de débauche consommationniste dégoulinante. Il est des manières d’aimer ses enfants qui les préservent tant soit peu d’une ambiance sociale bassement matérielle et dangereusement artificielle. Quand l’ombre lucrative du Père Noël se sera suffisamment éloignée, les héros positifs d’une société plus raisonnable s’approcheront. Petits et grands y gagneront au change et pourront commencer à conjurer les terribles spectres qui hantent l’avenir de leur société.
Yann Fiévet, Président d'Action Consommation
(1) On consultera avec grand intérêt le site du Collectif Citoyen "NON AUX PORTES DE GASCOGNE" : http://www.everyoneweb.fr/lamenude/
http://www.actionconsommation.org/publication/spip.php?article961
Lire : Les beaux dimanches
 
 
Les écrits modestes et radicaux de yann Fiévet :http://www.yanninfo.fr

plumedecib 12/12/2008 16:57


Bien volontiers, je relaie naradamuni ! Des entreprises pharaoniques il en fleurit comme ça aux abords d'un grand nombre de villes moyennes, des structures géantes prises sur des terres maraîchères
qui ne serviront que d'enseignes à des multinationales qui ne cherchent même pas à rentabiliser leur investissement. Les communautés d'agglo font des ponts d'or à ces grandes surfaces, construisent
moultes routes et ronds points qui conduisent à l'Etoile du Commerce !!! Nombreux allégements fiscaux en prime, voire exonérations de certains impôts. VOUS AVEZ RAISON DE DENONCER CES SCANDALEUX
BUSINESS ! Quand on voit l'état des structures sportives, des établissements scolaires et le manque de crèches, de structures d'accueil dans ces villes, nul doute qu'il y a un sérieux problème de
gestion des communautés d'agglomérations


juliette03 12/12/2008 11:42

J'ai entendu ce matin à la radio que le président allait CONVOQUER les députés de l'UMP qui sont contre le travail du dimanche pour leur remonter les bretelles et les faire voter comme lui..Inadmissible...Menacer les députés...Oui, il n'y a que la rue pour se faire entendre..Mais les employés du commerce ne sont pas prêts, sauf une poignée...Il faudrait que TOUS les employés du commerce descendent dans la rue avec leurs familles, leurs amis...Mais, les gens ne sont que des égoïstes..C'est du chacun pour soi et le président l'a bien compris qui veut que cette loi passe coûte que coûte..J'ai entendu un évèque dire que c'était malsain..Voilà le mot, c"est malsain de vouloir qu'une partie de la population travaille pendant que l'autre se balade le dimanche...Je me charge si le coeur m'en dit de refaire un article dimanche...Travaillant dans une ville touristique (ce qui est différent), mais seuls, sans personnel, j'ai dit à mon mari que dès que la loi passe, il a intérêt à fermer sinon il lui en cuira..C'est une cause de divorce, ça....ps : Vous pouvez aller lire les témoignages d'employés du commerce qui sont contre, sur le blog de la caissière la plus célèbre de France (rien qu'en tapant ça, vous tomberez sur son blog)...

plumedecib 12/12/2008 14:07


Ok Juliette ! Et en fait, je crois bien que l'Assemblée ne sert plus à rien, le Parlement où c'est le chef de l'état qui donne l'Ordre du jour ne sert à rien non plus. Nous sommes dans une
mascarade de démocratie. Mais effectivement,  les gens ne bougeront pas tant qu'ils ne seront pas dans le chaos ! Mais comme il y a des échelons de misère, beaucoup seront morts avant que les
autres commencent à être touchés et réagissent.


Charlotte 12/12/2008 08:27

 

Charlotte 11/12/2008 21:44

Nous, nous nous réunirons pour Noël, mais nous ne ferons pas non plus bombance bien que nous fassions partie des petites classes moyennes, ma fille et mon beau fils se retrouvent au chomage (2 petits), mon fils a quitté son boulot il travaillait dans une exploitation dd'élevage de vaches à lait, il bossait 7 jours sur 7  en semaine en temps complet + le samedi et le dimache de 6 h à 8 h et de 18 à 20 h et tout ça pour 900 € mensuel tarif agricole ! Il essaie de créer son boulot mais vu les crédits, ce ne sera pas aisé. Alors pour nous aussi, et je crois pour beaucoup de personnes de mon age qui voient leurs gosses se retrouver chomeurs (avec des perspectives d'emploi plus que limitées) les restrictions s'imposent.. Mais ne nous plaignons, enfin pas encore !Gros gros bisous

plumedecib 11/12/2008 23:41


je n'ai pas trop l'habitude de parler de mes problèmes, mais bon... Le père "oublie" de payer la pension alimentaire, je suis sans travail et pas de chômage puisque je travaillais à mon compte.
Donc, tu vois, c'est plutôt galère... Bisous


Jacques 11/12/2008 21:40

Non seulement je refuse d'aller au supermacrhé le dimanche mais je n'y vais pas non plus lorsqu'ils sont ouverts les jours féiés.jf.

plumedecib 11/12/2008 23:39


idem pour moi et d'ailleurs nous devons être nombreux dans le même cas car ils font des promos pour allécher les clients .


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents