De l'utilité du chômage dans un pays capitaliste....

Publié le par plumedecib

DEDUCTIONS PERSONNELLES SUR L'UTILITE DU CHOMAGE DANS UN PAYS CAPITALISTE;

Le chômage est indispensable pour développer le capitalisme. Il est un peu comme le grand méchant loup qu'on agite pour faire manger la soupe aux enfants. D'abord on nous inculque la valeur emploi. Elle est bien différente de la valeur travail. Puis on stigmatise ceux qui n'ont ont pas. Ils deviennent des renégats, des affreux profiteurs et en plus, ils vous prennent votre argent dites-donc ! Ils sont si vilains que personne n'a envie de leur ressembler, personne ne voudrait être à leur place ! Alors donc il faut avoir un emploi à tous prix. Oui à tous prix, à n'importe quel salaire comprenez ! C'est pourquoi aujourd'hui les salaires sont si bas et ne permettent plus de de se loger et de bouffer. Mais qu'à cela ne tienne, l'horreur du chômage est si profondément ancrée qu'on n'est pas prêt de dire STOP !


 STOP à l'exploitation !

Les bénéfices des grandes entreprises augmentent chaque année et pas qu'un peu. Mais les salaires sont figés, les mi temps, les CDD, tout ce qui précarise l'emploi est l'atout majeur des patrons. Et ça continue encore et encore... 
Le chômage est finalement bien plus efficace que le fouet ! Ne vous y trompez pas, il coûte nettement moins cher à la collectivité qu'il ne rapporte aux patrons  et aux actionnaires. 

Ouf ! Le capitalisme est donc sauf.

Suite au message de charlotte, voici un petit rappel de ce qu'est le NAIRU :

Le secret tient en un mot : le NAIRU !

Késako ?

NAIRU = "Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment"

Ou en français pour les aficionados de la langue : "Taux de chômage non accélérateur d'inflation"

Proposition 1 :
Le NAIRU est un paramètre qui indique que lorsque le taux de chômage diminue, alors l'inflation augmente.

Proposition 2 :
Or pour le capital, l'inflation est mortelle, car elle érode ce dernier. L
'inflation, c'est l'euthanasie des rentiers avait dit l'économiste John Maynard Keynes.

Donc en combinant 1 et 2, on obtient le
Théorème de base du bon capitaliste :
"Si l'inflation est l'ennemie du capital, alors le plein emploi est le pire ennemi des profits financiers"

Ah, on vient de découvrir une vérité cachée !

Voir ici, l'explication claire et détaillée :
http://linflation.free.fr/pages/lenairuvitepag.html

Tout cela explique la politique des banques centrales (FED et BCE) qui depuis 20 ans ont pour mission de protéger les intérêts de la finance.

Dit autrement, et c'est là que ça fait mal, le système fait tout pour conserver une frange importante de la population sans emploi afin de mettre en position de force les employeurs pour éviter toute dérive des salaires génératrice d'inflation.

Le système est basé sur la culture de la peur pour ceux qui ont un emploi, ils ont peur de le perdre car ils auront beaucoup de mal à en retrouver un autre, et en cas de chômage, la chute vers la misère peut être très rapide.
TF1 là par contre médiatise beaucoup les pauvres, le but est de faire peur : "voyez ce qui vous attend ?"...
Les salariés ne sont donc pas en position de force pour négocier des augmentations de salaire.
Accessoirement, puisque les salariés sont mal payés, le système encourage fortement le crédit à la consommation, ce qui contribue à alimenter ledit système et à rendre les consommateurs encore plus vulnérables car otages des banques.

CQFD

En conclusion, si vous êtes au chômage, RMISTE ou carrément exclus, abandonnez tout espoir d'en sortir ou d'obtenir de l'aide de l'état car la finance ayant pris le pouvoir à travers ses lobbies et ses chiens de garde (*), il serait étonnant que cette dernière se tire une balle dans le pied pour des raisons philanthropiques. 


Merci Charlotte ma mie pour ton lien . Quand à moi, je vois que je fais de plus en plus de progrès en économie ! Je me mets donc un bon point !

 

Publié dans Conversations de rade

Commenter cet article

aliciabx 09/12/2008 10:35

Mince alors... NS s'est encore fourvoyé en envoyant tout le monde bosser même à temps partiel ?Ou peut-être se dit-il que trop occupés à besogner, les gueux le laisseraient tranquilles pour mener sa politique ?Excellent article que tu m'avais déjà montré mais je n'avais eu le temps de le consulter.

Charlotte 07/12/2008 08:54

La rhétorique actuelle du chômage est cousine de la rhétorique nazie, sans nul doute possible : elle se base sur les mêmes prémisses, mais au lieu de désigner les juifs, elle désigne les «fainéants» (ce que les Nazis faisaient aussi, les camps de concentration étant censés «rééduquer au travail»).Comprendre le discours anti-chômeurs

plumedecib 07/12/2008 09:00


bon, on a du travail là ! Bah, je suis content d'être un esprit dissident. 


Charlotte 07/12/2008 08:29

CHOMAGE ET BANQUES CENTRALES, va  voir cet article qui parle du NAIRU. Bisous ma Cib.

plumedecib 07/12/2008 08:44


ok déjà sur le pont les nanas !