L'Irak est un vaste champ d'expérimentation d'armes US et britanniques

Publié le par plumedecib


Dans l'indifférence générale, les USA et les britanniques ont et continuent d'expérimenter des armes  : bombes au napalm, au phosphore, plusieurs dizaines de milliers de fusées MLRS (contenant chacune 8.000 grenades antipersonnelles), des bombes à fragmentation, plus d'un million de projectiles à l'uranium appauvri, soit 700 tonnes ont été utilisées. Ainsi, la guerre du Golfe, qui se poursuit encore, en totale violation du droit international et dans l'indifférence générale, a servi aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne pour tester en grandeur nature cette nouvelle génération d'armes nucléaires.


La communauté internationale doit exiger l'arrêt de ce génocide silencieux.

De même  les combattants, les pays du Golfe n'avaient pas été avertis des risques de contamination radioactive. L'usage d'UA a été révélé en Grande-Bretagne par le journal The Independant, en novembre 1991, et aux Etats-Unis par le New York Times en 1993. Tous les pays de la région ont été contaminés. Le Koweït aurait dépensé 14 milliards de dollars pour décontaminer son territoire. Mais la décontamination de l'Irak est impossible en raison de l'embargo, des bombardements qui se poursuivent, et de la dispersion des éléments radioactifs sur d'immenses étendues. 

Publié dans GUERRE

Commenter cet article