Semons la biodiversité (bis)

Publié le par plumedecib



Je bisse l'article de Charlotte que je bise au passage !


Voici une action concrète à laquelle nous pouvons tous participer. Cela ne coûte pas cher si ce n'est en patience et en amour du vivant !

De nombreuses variétés sont menacées grâce à la pugnacité des grands groupes qui ont déjà en partie bousillé notre écosystème en pratiquant la monoculture. Les semences anciennes sont pour beaucoup interdites d'utilisation. Or, nous sommes les héritiers de notre Terre et de son patrimoine mais nous sommes aussi des passeurs et nous avons la responsabilité de transmettre notre planète en bon état. En conséquence, j'estime pour ma part que c'est le bon sens qui doit l'emporter sur le lobby des grands groupes !

N'hésitez pas à commandez vos graines sur le Net ou trouvez des adresses de fermes de proximité.... MERCI !

UN SITE POUR VOS PREMIERS PAS DANS LA CULTURE DIVERSIFIEE 

Publié dans Ecolo J - 0

Commenter cet article

rachid 09/11/2008 22:55

Cherche seconde terre !C’est le Fonds mondial pour la nature qui l’affirme. Nos enfants et petits-enfants régleront l’addition de l’aveuglement et de l’inaction de leurs parents. Et elle s’annonce douloureuse. Irrémédiablement, l’humanité creuse sa tombe. Notre bonne vieille Terre est pressurisée. L’explosion démographique, l’augmentation de la consommation individuelle, l’accumulation des déchets l’épuisent chaque jour un peu plus et finiront par avoir raison d’elle. Avant vingt-cinq ans, elle aura besoin de... deux planètes pour répondre à ses besoins. Sauf à coloniser l’espace, Il y a urgence à modifier nos styles de vie si l’on veut éviter l’apocalypse. Comme Jules Verne, les Verts et autres écolos que l’on prenait pour des gentils illuminés dans les années 80, voient leurs fâcheuses prédictions auxquelles personne n’accordait de crédit, se réaliser. Pas de chance, faute d’avoir réussi à convaincre les gouvernants, ils ont abandonné la scène politique aux écolo-bobos, aux apôtres d’un développement durable très mercantile et mangé à toutes les sauces du business vert. Les grandes nations, uniquement préoccupées par la course à la croissance, sont toujours incapables de s’accorder pour enrayer cette exploitation sans limites d’un espace vital qui se réduit comme une peau de chagrin. Faudra-t-il pour éviter ce désastre annoncé, interpeller directement l’individu de base, jouer la carte de la provoc ? En lui infligeant pour le faire réagir des pubs ou des images chocs sur la mort lente qui le guette ? Comme lorsqu’il s’agit de dénoncer les dangers de la route ou du tabac. Dépêchons-nous, le compte à rebours a commencé.

charlotte 05/11/2008 14:19

Kokopelli sur les expositions :
Novembre 2008
- 7-8 et 9 : Festival Nature Crest 2008, Crest 26- Du 7 au 16 : Salon Bio Marjolaine, Paris 75- 23 : Vivre à Cornebarrieu – Foire aux Plantes, Cornebarrieu 31- 27-28 et 29 : Salon Respire, Clermont-Ferrand 63- 28-29 et 30 : Salon Bio des Alpes Naturellia, La-Roche-sur-Foron 74- 29 et 30 : 22ème Journée de l’Arbre, St-Jean-du-Gard 30- 29 et 30 : Fête de l’Arbre, Montesquieu 47

Décembre 2008
- 5-6 et 7 : Salon Bio Harmonies, Montpellier 34- 6 et 7 : Levezou en Bio, Salmiech 12- 5-6-7 et 8 : Salon Saint Nicolas Bio, Strasbourg 67- 12-13 et 14 : Salon Bio Asphodèle, Pau 64- Pour les prochaines dates rendez-vous sur le site : http://www.kokopelli.asso.fr/divers/kokopelli-expositions.htmlPour ceux qui sont du Gard, ils sont à ALESMerci Cib et big bisous à toi aussi

plumedecib 05/11/2008 15:33


A noter donc sur vos agendas ! ensemençons avec de la graine fertile !


mycr 04/11/2008 02:03

Oui les semences anciennes sont un "danger" pour les groupes de vente de semences industrielles, car elles ne sont pas stériles comme les hybrides et autres semences modifiées.  Si elles ne sont pas stériles, elles peuvent donner des graines qui donneront une plante l'année suivante sans que l'on ait besoin d'acheter à nouveau des semences chaque année.  Vous voyez le "danger".

plumedecib 04/11/2008 09:20


Oh yes ! Et bien évidemment les semences stériles ne font pas l'affaire des abeilles !

Je rappelle qu'un mètre carré d'herbe non tondue, c'est une source de vie pour les abeilles.