Tendons-nous vers un régime totalitaire ?

Publié le par plumedecib

Il se peut !


Depuis son élection (My god, qui a fait ça ?), le président français se considère omnipotent. Il a choisi les membres de son gouvernement en fonction de leur aptitude à lui lécher les bottes sans faillir, sans gémir, sans rechigner . Ils sont tous là équipés en VRP à le promouvoir en tous chemins, en tous lieux, ils ne parlent que du Bon D... euh pardon que du président.

L'assemblée et le Sénat appartiennent au parti qui nous gouverne.

Le président place famille et amis aux postes clefs des médias et grandes entreprises. Il est même aujourd'hui question de créer une chaîne.... gouvernementale !

Darcos songe très sérieusement que ce qui doit être enseigné aux élèves soit prescrit par la représentation nationale  !

Le président est en train de réinventer le capitalisme d'Etat, rêve même tout haut de régner sur l'Europe.

Pouvoir  exécutif, législatif et il ne manque plus que le pouvoir judiciaire. Mais à mon avis, il s'y attelle. Avoir placé une de ses groupies au Ministère de la Justice n'est certainement pas pour son talent et ses compétences. Le seul talent qu'on peut lui attribuer est celui de vanter les mérites de son idole envers et contre tous et d'être capable de faire face à une meute d'anti sarko, de l'affronter en psalmodiant un bréviaire de mensonges sans s'étouffer.

Mais finalement, nous ne faisons que revenir en arrière, dans un passé pas si passé puisque contemporain et datant juste d'avant 1968... Le premier journaliste à oser montrer des manifestations et des grèves à la télé ne fut-il pas Monsieur Desgraupes qui présida l'ORTF à partir de 1969 ? Il rendit la liberté à la télévision mais tomba avec le gouvernement Chaban qui l'avait mis au pouvoir. Et fit à nouveau surface sous le règne Mitterrand mais si peu puisqu'il est à nouveau débarqué en 1984.

Certains français, avec l'aide présidentiel, ont descendu copieusement Mai 1968. Ils en réduisent l'impact en ne tenant compte que des manifestations dans la rue et la grève générale. Une sorte de caricature bouffonne. C'est un vent nouveau de liberté qui souffla cependant, des étreintes et des contraintes dont se débarrassait le peuple. Pas seulement une histoire de liberté sexuelle quoiqu'elle en fit partie puisque les femmes eurent à ce sujet leur mot à dire. C'était la liberté d'expression qui n'existait aucunement dans notre Pays, tous les médias étant contrôlés par l'Etat. Et bien d'autres avancées en matière démocratique. De la démocratie du peuple j'entends. Mais nous n'avons pas fait gaffe à ce qui se trama par la suite, tout d'abord dans notre dos et aujourd'hui en plein jour. La seule différence entre Enesse et les autres est que lui agit à la face du Monde et donc de la Nôtre, estimant que nous ne sommes que des pov. cons... Et voilà l'affaire mon général ! 

On peut quand même se réjouir, les magistrats n'ont pas encore reconnu les pouvoirs de la poupée Vaudou. Ouf ! 

Les fées, les génies, les walkyries, les babouchka, Vouivre, Mélusine, les reines d'or, dame noire, dame rouge, dames grises, dames de puits, dames bleues, vierge de glace, hommes-fés, Morgans, sirènes, Lorelei, demoiselles des royaumes verts etc.... peuvent donc encore lancer des sorts et s'occuper du royaume des âmes !

 

Publié dans Gouvernement ZoZo

Commenter cet article

mycr 31/10/2008 01:02

Cette poupée fait les choux gras de la presse étrangère que se gausse doucement...

plumedecib 31/10/2008 09:56


faut dire que c'est plutôt concon cette histoire ! Mais il est tellement paranole gars qu'il va en faire une obsession....


charlotte 30/10/2008 16:43

Il était tellement certain qu'il aurait gain de cause, l'agité (les magistrats zont qu'à obéïr au chef na) qu'il s'est même pas posé la question. Dès que son avocat lui a dit qu'il avait été débouté il a dû s'étrangler "Quoi ! on me fait ça à MOI ? Quel est le connard qui a osé ? On va lui trouver une promotion dans ch'nord ou dans la creuse à c't'abruti" (je l'entend) Fait donc appel et là ! Eh beh Y gagne, on parie ? La Société d'édition a intérêt à fourguer son stock avant l'appel et ensuite p't'êt' bien qu'un p'tit contrôle fiscal .....Allez je te laisse, je m'en vas faire un peu de couture.Bises.

plumedecib 30/10/2008 16:54


P'têt ben qu'le magistrat y va s'faire titiller dans un coin de couloir... Mais bon, y doit être emmerdé quand même car l'éditeur n'a rien d'un sorcier, s'tu vois d'quoi j'cause forcément ! y peut
pas faire un procès en sorcellerie mais après y reste ben pas grand chose à s'coincer dans l'code. Par cont, j'pense ben qu'l'éditeur va s'taper un putain d'contrôle fiscal ! Et ça va l'met. Ko,
j'crois ben... Fo qu'tu couses ma charlotte, ben j'vais t'laisser alors, parce qu'moi faut que je cause.... Bise