La planète aura le dernier mot !

Publié le par plumedecib



En ce beau dimanche matin ensoleillé, nous nous sentons heureux sous ce ciel bleu sans nuages. Nous prenons le cadeau que nous fait la Terre avec un certain plaisir intérieur.

Mais ne nous y trompons pas. La planète Terre n'est pas une tête sans cervelle. Elle a une mémoire de.... Terre. Toute son histoire est écrite dans ses entrailles. Elle garde les traces des bons comme des mauvais souvenirs. Elle a eu jusqu'à présent à se battre contre des éléments naturels qui au fil du temps l'ont obligée à s'adapter à des nouveaux reliefs, de nouveaux climats. Elle s'est érigée par endroits, creusé par d'autres, elle s'est choquée les plaques, elle a purgé sa colère par les volcans. Notre Terre est bien vivante et elle a du caractère. Elle encaisse les coups, s'adapte, et puis un jour elle s'énerve. Elle donne des signes avant coureur et si on ne les comprend pas, elle frappe, elle éradique ce qui lui chatouille un peu trop le système. Elle a ainsi fait disparaître de nombreux prédateurs. Et il y en a un qu'elle a en ligne de mire, l'HOMME ! Pour la Terre, l'homme est un animal, pour l'homme aussi d'ailleurs. Et c'est un animal malfaisant qui n'a cessé de s'attaquer à l'écosystème. Tout ne se fait pas en un tour de main, en quelques semaines. L'âge de la Terre n'a rien à voir avec celui de l'homme, son temps à elle n'est pas le même. 

Einstein avait affirmé que le jour où les abeilles disparaîtraient, les hommes ne tarderaient pas à les suivre. Cela fait un peu ricaner l'homme car il se croit plus fort que tout. Les abeilles disparaissent et naque nère, l'homme n'a pas encore disparu. Cause toujours mon gars, ton sort est en train de se sceller. Oh, cela prendra un peu de temps, on ne se débarrasse pas de la vermine facilement. Mais le cycle de notre disparition est bien enclenché. La seule chose que nous pourrions changer, c'est la manière dont nous allons disparaître. Avec la bande de nases qui polluent les gouvernements, il se pourrait que ce soit eux qui choisissent le jour et l'heure.... Et les peuples inconscients et irresponsables dont nous faisons partie ne sont pas prêts de les en empêcher. Mieux, ils précipitent leurs pas vers l'irréversible avec une sorte d'insolence juvénile.

Cet article m'a été inspiré par celui de réréro ; La disparition des abeilles causée par les téléphones portables....
si cette information est avérée, je me débarrasse de mon téléphone portable. Cela ne fera pas baisser les ondes me direz-vous... bah, la mer n'est faite que de petites gouttes d'eau... 


Publié dans Ecolo J - 0

Commenter cet article

charlotte 29/10/2008 05:31

Tu as raison ! Je me prend souvent à souhaiter que tout s'écroule, le + vite possible afin qu'émergent enfin les vraies valeurs, mais il faut se souvenir aussi des suites du krach de 1929 et celà fout la trouille. Un problème chassant l'autre, d'accord mais à chaque fois celà augmente en intensité.Bisous ma Cib.

charlotte 28/10/2008 16:09

Bonjour ma Cib, nous pouvons nous débarasser de nos portables, mais d'après ce que j'ai pu lire ce serait surtout les antennes relai qui seraient les reponsables. Nous avons crée des technologies mortifères qu'il nous est impossible de maitriser, il en est helas des technologies comme du reste, jamais nous n'attendons suffisemment longtemps pour mettre sur le marché, faut rentabiliser un max et le plus vite possible, c'est vrai aussi pour les médocs, faut voir comment ça se passe pour obtenir une AMM, la corruption va bon train. Je disais,je ne sais plus sur quel blog que mon fils a mis 2 ruches voilà un an, le cheptel d'une ruche entière a été perdu. Dans l'Aude près d'où habite notre Béné, un apiculteur chez lequel nous avions l'habitude d'acheter du miel n'a pas pu nous en vendre un pot, entre la perte des abeilles et la sècheresse pas de récolte. Dramatique non ? Et tout le monde ou presque sen fout. Pour le moment la crise financière occupe nos esprits et nos blogs, et le problème est que nous finissons par occultertout le reste, alors un grand merci pour nous rappeler les priorités.Bisous

plumedecib 28/10/2008 16:25


Je n'ai plus trop les mots en ce moment... Il me semble que nous nous sommes un peu perdus...

Cette histoire de crise n'est soudaine que parce qu'elle apparaît maintenant sur Internet et un peu partout dans les médias. Mais la crise dure depuis longtemps déjà. Les gouvernement jettent de
l'huile sur le feu.... Avec nos petits blogs, nous essayons de dénoncer des effets mais si nous nous en prenons pas aux causes, rien ne pourra inverser la tendance... Il y a quelque chose
d'inexorable, d'apaisant même. L'histoire va jusqu'au bout... et puis une autre histoire recommencera... Bises à toi. 


mycr 27/10/2008 18:44

La disparition des abeilles c'est le phénomène du battement d'aile d'un papillon qui déclanche une tornade de l'autre côté de la planète.  Il faut prendre en compte tous les phénomènes, toutes les causes y compris les plus petites si on veut résoudre un problème.  En criminologie, en archéologie c'est la même chose.Je suis allé sur le site de la disparition des abeilles, il y a 5 petites vidéos d'une dizaine de minutes chacune sur la vie d'une ruche, les essaims..., c'était passionnant. 

plumedecib 27/10/2008 18:58


Merci MYCR... je viens d'apprendre que si chacun qui détient ou a la jouissance d'un terrain, un jardin, ne tond pas un mètre carré d'herbe, cela pourrait faciliter le retour des abeilles. De même
planter de la haie ! Les pelouses sont coupées trop souvent et trop ras, les haies disparaissent. Ce n'est pas un gros effort à faire, bien au contraire ! Et c'est bon pour la planète comme dirait
la dame !


Francine Chauvet 26/10/2008 16:04

Bonjour Tahar,Je ne sais pas si les gens sont inconscients. Je les vois, moi y compris, dans un état de déni, comme quand on nous apprend qu'on a un cancer, ou que l'on a un pistolet sous le nez (ai vécu les deux situations). Pourquoi des millions de gens se sont-ils laissés enfermer et massacrer dans des camps de concentrations ? Plusieurs causes sans doute y compris un état de déni de ce qui arrivait ? Non, ce n'est pas possible, ça ne peut être ?Bon dimanche et merci à tous de nous faire réfléchir et peut-être agir.

houhou 26/10/2008 11:18

Salut Ciboulette, on peut écrire des commentaires chez moi et tu es la bienvenue. Marrant en lisant ton article. 1 mn avant je venais de répondre au com d'un super photographe kamel pour qui j'ai dédié un article pour son site sur la mode. Un gars vraiment génial. c'est une autre manière de vivre mais quand on apprend à le découvrir, on sent en lui un grand humanisme qu'il essaye de concrétiser à travers son travail. Et justement mon commentaire à son commentaire résumait un peu ce que tu viens d'écrire. le lien vers le commentaire est http://parolededemocrate.blogspot.com/2008/10/style-and-city.htmlSi on veut vraiment réussir à faire sauter le verrou, il faut rassembler un maximum de bonnes volontés. le Net est un immense vivier, je viens de m'en rendre compte en m'inscrivant à Facebook. Notre parole peut être amplifiée beaucoup mieux que dans les partis politiques de gouvernement, syndicats qui sont en fait là juste pour canaliser les révoltes mais qui ne souhaitent pas toucher au système qui les nourrit même quand comme on le voit aujourd'hui, le système est défaillant et pour le maintenir on est en train tout simplement de ruiner les générations présentes et futures sans toucher aux rentes de ceux qui décident et qui contrôlent.Tiens aujourd'hui je viens de recevoir ma note de gaz, penses tu qu'elle va baisser alors que le baril fait un plongeon et que le prix du gaz est indexé à celui du pétrole. Jamais que ça baissera.Les Français ne se rendent même pas compte que leur pouvoir d'achat a fait une chute libre jusqu'au jour où ils vont se rendre compte que la ceinture aura tellement été serrée qu'elle ne saura bonne que pour se pendre haut et court. Action ultime qu'ont déjà décidé des centaines d'américains ruinés par leurs crédits ou des centaines d'indiens qui ont cru au miracle de l'OGM. En France on parle des prisonniers qui se pendent par desespoir. Une autre forme de condamnation à  mort.Bon il fait beau ici aussi à Lyon, le ciel est bleu alors je ne parlerai que de choses positives. Promis Bonnes journées et bises de la part d'un vrai goneTahar coeur de Lyon