Le trou noir n'est peut être pas là où on croit

Publié le par plumedecib

Tandis qu'on s'émeut devant la très grande invention du CERN qui souhaite remonter à l'origine de notre Temps, les BCE ne cessent d'insuffler de l'argent dans le système bancaire. Ce n'est pas d'aujourd'hui ni d'hier ni même de cette année !!! En 2007 Jacques Cheminade disait : Le système financier et monétaire international se désintègre. Ce n’est pas du crédit pour le doper qu’il faut émettre, mais de système qu’il faut changer.


Ce n'est pas avec des réunions à quatre du G8 qu'on va débrouiller la crise. Notre grand Fantomiald continue donc à se distribuer le premier rôle dans un film où il n'est même pas figurant. Tout pour sauver la face.

Mais comme à priori, les dirigeants d'à côté et même du Monde entier ne semblent pas plus avoir la fibre financière que notre zéro national, si on continue à les regarder sans rien faire, attendant tout de leur science déjà trop infusée, nous allons continuer à nous diriger vers le chaos et nous boirons le calice jusqu'à la lie. 
Que faut-il faire ? 
Le troc. L'idée fait long feu à priori puisque partout sur l'Hexagone,  mais aussi dans le Monde, on commence à s'adonner à l'échange. Que ce soit de biens ou de services. Des initiatives fleurissent de partout. Voilà, nous sommes à la fin d'un cycle. Et je ne sais plus qui disait hier soir à la télé :" Aujourd'hui quand on demande aux français en quel homme ou femme politique ont-ils le plus confiance ? La plupart répond "on n'a plus confiance qu'en nous." Nous revenons de loin. Nous allons maintenant passer de l'état d'assistés à celui d'innovateur, de novateur, d'actif, état de conscience enfin, de responsabilisation. Nous y sommes. Plus rien à attendre d'un système dont il ne reste depuis le temps qu'une illusion. Nous allons vivre un grand moment de choc et il est fort possible que nous ne voyons pas le bout de cette grande métamorphose. Elle profitera à nos enfants. De cela déjà nous pouvons nous réjouir...

Quelques grandes idées déjà en place :


 Vers un monde de troc

C’est la forme d’échange économique la plus vieille du monde et elle revient aujourd’hui à la mode pour incarner une certaine modernité. Le troc est remis en selle par l’économie sociale. De nos jours, on ne troque plus seulement des objets, mais aussi du temps, de l’entraide, du savoir, des compétences, de l’attention aux autres. Toutes sortes de choses de la vie quotidienne qui entretiennent des solidarités, alimentent des réseaux et nourrissent la convivialité, le " vivre ensemble ". Avec les systèmes d’échange partagés se développe une économie invisible qui rend de grands services. Surtout lorsqu’elle est démultipliée par des initiatives d’épargne et de crédits originales. En quelques exemples, voici un tour du monde (loin d’être exhaustif) de la planète solidaire.

Sommaire France

Les Sel de la terre

Grégoire initie Bernadette à Internet. Laquelle fait découvrir la cuisine provençale à Mélusine, qui elle-même garde les enfants de Bertrand. Quelque 40 000 Français se rendent ainsi service, aujourd’hui, à travers des systèmes d’échanges locaux, plus connus sous le nom de Sel. Lancés en 1983 en Ariège, ils représentent aujourd’hui près de 400 réseaux, présents dans 93 départements. Le principe est simple : échanger des biens, des services et des savoirs, par le biais d’une " monnaie " locale. Pas de francs ni d’euros en circulation dans ces nouveaux réseaux citoyens. Les adhérents détiennent un compte à la Banque des Sel. Chaque coup de main, chaque enseignement y est comptabilisé en monnaie fictive. Certains comptent en grains de Sel. D’autres en piafs ou en fleurs. La plupart des groupes accueillent entre cent et deux cents adhérents. Les Sel ruraux s’adressent souvent à une population aux faibles moyens. Les citadins, davantage à des adhérents désireux de sortir de l’anonymat des grandes villes. Aucun Sel ne ressemble à un autre. C’est leur force et leur faiblesse. Il y a trois ans, des artisans du bâtiment, en Ariège, ont intenté un procès à des adhérents. Motif : la construction d’un toit dans le cadre des Sel aurait occasionné une concurrence déloyale. Ils ont perdu en appel, mais l’épisode a marqué les esprits. Pour éviter une telle mésaventure, le Sel de Paris souhaite qu’une loi reconnaisse officiellement l’existence de ces nouveaux systèmes d’échange. Mais, il est sans doute encore un peu tôt pour figer un mouvement par essence évolutif, qui n’a pas dix ans d’existence. Étienne Séguier ...


LA SUITE ICI  et partout sur le NET en TAPANT TROC 

Publié dans PARTIS POLITIQUES

Commenter cet article

aliciabx 10/10/2008 15:06

Je pense que l'allusion au trou noir est de plus en plus de circonstance. Sortons les tubes de Sarkozyl...

charlotte 06/10/2008 10:32

viviiiiiiiiiiiiiiiii !

charlotte 06/10/2008 07:59

Mais c'est du travail au noir ça !!!Pas dimpots, pas d'charges socialesPas de travaillr + pour gagner +L'aurait bonne mine not' nain de garden (party)Bisous

plumedecib 06/10/2008 09:14


hé hé en plus c'est vrai çà ! pas d'impôts, pas de tva, de taxes en tous genres prélevées sur le fruit du travail !!! finalement on gagne pas mal en faisant du troc !


Spaulding 05/10/2008 20:51

Salut Cib,j'imagine assez mal que l'on pusse quoi qu'il arrive, revenir au système du troc surtout à partir de certaines unités de valeur, comme troquer un airbus A380 ... Tu peux toujours me répondre que l'avion quand ça tombe par terre ça fait des morts et qu'il vaut mieux se déplacer en vélo, mais ...Maintenant je ne vais pas défendre un système bancaire où des voleurs de milliards d'euros se tirent avec la caisse en toute légalité et que l'on peut se retrouver interdit bancaire pour 30 Euros.Mais le crédit en soi me semble pas condamnable.C'est un outil, comme un marteau. Le marteau c'est bien pour planter des clous mais on peut s'en servir pour attaquer une banque ... et là c'est vraiment pas bien  ;)

plumedecib 05/10/2008 23:21


spau... on ne changera pas en un jour, ni même en une génération les systèmes mis en place... Mais il faut se rendre à l'évidence, notre système actuel est mort depuis déjà quelques années. Il est
maintenu en survie artificielle. Si de plus en plus de monde s'oriente vers un autre mode de vie, ce n'est pas parce qu'ils sont nés avec des fleurs dans les cheveux... 

Qu'est-ce que le crédit Spaulding ? On te prête de l'argent virtuel que tu dois rembourser avec des intérêts qui eux ne sont pas virtuels. Cela a peut être arrangé notre petit confort mais on a tué
la poule aux oeufs d'or, my dear... Avant le système monétaire reposait sur son équivalent en réserves d'or... Le problème c'est qu'après la guerre de 39 40, les USA possédaient les deux tiers des
réserves d'or ! 


mycr 05/10/2008 11:43

Oui, échange bises contres bises!!!

plumedecib 05/10/2008 11:50


JE PRENDS !... et je donne héhé !