Lâchons le barbecue au profit du cuiseur solaire

Publié le par plumedecib


Oui, et c'est bon pour la planète et pour la santé !

Qu'est-ce qu'un cuiseur solaire ? Un appareil qui existe depuis la nuit des temps et qui a été malheureusement peu à peu oublié. A l'heure où la planète n'en peut plus et où les prix des carburants ne cesseront d'augmenter, ne laissons pas passer les rayons du soleil sans nous servir de leur intarissable énergie  !

Il existe de nombreuses documentations sur le Net permettant la construction de cuiseur solaire et surtout de nombreux stages à travers toute la France. La famille Py en a suivi un et vous livre ses impressions :
A l'heure des grillades party en plein air, tout le monde ne s'enquiquine pas à allumer des braises et à se concentrer sur les chipolatas. Sur la terrasse de leur maison, Yvette et François Py prennent sereinement l'apéritif, en attendant que le repas leur tombe tout rôti du ciel.
Ce couple de retraités  a réalisé lors d'un stage d'un week-end, un four solaire. « C'est facile à fabriquer, pas cher, 150 euros maximum, et l'énergie naturelle est totalement gratuite. » Son principe est simple : une caisse en bois bien isolée dans laquelle un double vitrage provoque un effet de serre. Avec des réflecteurs d'appoint recouverts de papier aluminium la température atteint 150° à l'intérieur. Suffisant pour mijoter à l'étouffée « lapin aux pruneaux, daubes, blanquettes », sauf les fritures. Et les grillades alors ? Ces éco-citoyens qui mettent le plus possible du soleil dans leurs assiettes, utilisent une parabole permettant des performances équivalentes à celle du gaz ou de l'électricité. A condition de réorienter les lames environ toutes les 30 minutes si on veut obtenir toute son efficacité au barbecue écolo. Une expression que récuse François Py, « le cuiseur solaire n'utilise ni flamme ni combustible. Il supprime tout risque d'incendie et de brûlure, surtout envers les enfants. Et il évite les maladies des yeux et des poumons que peuvent propager les fumées ».
Pourquoi n'y a-t-il pas plus de paraboles à cagnard dans les jardins ? « Je connais des dizaines de Nîmoi s qui ne se servent plus du soleil pour sécher leur linge. On commence à faire attention à la pompe à essence, il reste encore bien des résistances au changement », explique François qui souhaite diffuser largement l'existence d'un outil sobre et économe en ressources encore trop méconnu.
« Je ne suis pas un théoricien mais un praticien », ajoute-t-il avouant qu'il possède également un barbecue qu'il sort « lors des réunions de fête ». Sa femme Yvette qui a alimenté en recettes de cuisson solaire et écologique le livre publié récemment par l'association Bolivia Inti Sud à laquelle ils adhèrent, n'a pas banni le fourneau électrique (d'origine photovoltaïque il est vrai) de la cuisine.
Mais dès que l'astre darde ses premiers rayons dans le jardin, cette ménagère ne peut s'empêcher de penser, qu'elle « perd du soleil ». 
R. D.

yvette6françois-py@wanadoo.fr
 

Publié dans Ecolo J - 0

Commenter cet article

Olivier 25/07/2008 11:00

@ Marie-Laure ,
si en appart et au 9 eme étage aussi ça fonctionne ; du moment que les rayons solaires entrent par la fenêtre ; de plus on évite ainsi les pertes thermiques dues au vent ( même trés faible , il y a toujours des courants d'air ) .

mycr 24/07/2008 18:31

Voilà un appareil magnifique!  Rê te remercie Chère Cib!;-)

marie laure 24/07/2008 11:24

Rââââ !OUi, j'ai compris !:))

marie laure 24/07/2008 10:21

@Ah, je suis pas sure que "ça le fasse" dans l'appart' au 9ème étage :( ;)

plumedecib 24/07/2008 10:55


Mais si, mais Marie ç Sur ton balcon ! AU contraire, plus tu es prêt de RA, plus il est généreux !


bibifa 23/07/2008 14:33

Le lien...http://www.ouest-atlantis.com/org/soleil/construction.htm

plumedecib 23/07/2008 23:41


Super ! Merci beaucoup ! Et merci à Ol. à tous. Au travail donc ce WE et on montre nos oeuvres sur nos blogs !!!