La machine de guerre lancée contre le PS fait mouche une fois de plus

Publié le par plumedecib


Lorsqu'on a lu l'article proposé par SCEPTIX, article pris sur le réseau VOLTAIRE on peut s'alarmer et même se désespérer. Tout marche comme prévu. La vaste opération de démembrement de la France semble s'acheminer vers un succès total. Sous le regard effaré des français stupéfaits, immobiles, pétrifiés, comme ils le furent en 1939, persuadés qu'ils ne verraient pas une nouvelle guerre, notre Pays se disloque. A leur décharge, le coup est préparé depuis si longtemps que rien n'a été laissé au hasard. Rien n'a échappé aux protagonistes du démantèlement de nos institutions. Il y a eu tant d'études faites sur le comportement humain qu'il est possible aujourd'hui de nous emmener exactement là où "on" veut. 

Comme pour les "Twin Towers", il fallait plastiquer notre édifice à la base pour qu'il s'écroule sur lui-même définitivement, et l'on s'en est pris à notre constitution. Peu importe le nombre de victimes lorsqu'on anéantit notre système social, qu'on jette à la rue des millions de français. A ce niveau, l'humain ne compte pas, ne compte plus. Les plus faibles crèvent toujours les premiers; poussés, exécutés par ceux dont le tour viendra ensuite et qui par instinct de survie se replient sur leur maigre avoir. Seuls doivent triompher le pouvoir absolu, l'argent.
Ces hommes que nous avons mis au pouvoir sont irrécupérables tant ils sont viciés. Ils ont été formés, calibrés, endoctrinés pour ce travail. Incapables de distinguer le Bien du Mal, ils en font de purs produits. Ils jouent sur l'affect, sur la naïveté, sur l'innocence. Au temps pour nous ! Et au temps pour eux car ils ne sont que des pions d'un système implacable qui les éliminera aussi.
Nous nous sommes laissés leurrer par le matériel. Nous construisons notre vie sur du matériel depuis des années, nous sommes créés des besoins, nous en sommes aujourd'hui dépendants. Ne serait-ce que par la myriade de crédits contractés qui nous ont rendus actifs dans ce vaste chantier de démolition. Nous sommes pris au piège de la société matérialiste. Les américains ont toujours quelques années d'avance sur nous et nous avions tout le loisir de constater les dégâts de cette fuite en avant. Mais là aussi, l'opération a été bien menée. Le Pays des Lumières a été détourné de son histoire. Les citoyens français ont été bourrés de culture en plastique made in America ! A une époque où la culture est à la portée de tous ainsi que l'information, la population est devenue plus que jamais moutonnière et s'est enfermée dans des dogmes qui sont devenus autant de signes de reconnaissance. La culpabilisation de ceux qui se veulent résolument sceptiques et ne consentent pas à avaler des vérités usinées à grande échelle, a réduit le nombre des résistants à ce système abêtissant. Nous avons été amenés à nous détruire nous-mêmes. Les occultes dirigeants de cette organisation n'ont qu'à nous fournir le fourrage nécessaire à nous faire avancer pour que nous allions de nous-mêmes nous écraser au fond du puits.

Alors que tous ceux qui, dits de gauche, ont pu bénéficier de substantielles récompenses dès lors qu'ils ont contribué à scier les derniers barreaux des chaises de leur parti, essayons de deviner ce que va gagner 'Jacques Langue ' pour avoir porté le coup fatal à la fois à son parti et à nos institutions. Il attend sans doute avec la plus grande impatience le su-sucre de l'Organisation pour la Destruction Massive de la Démocratie en France. Mais avec une certaine anxiété aussi. Car comme tous les traîtres, il est conscient que l'arme peut se retourner contre lui. Comme tous les traîtres, s'il n'est plus utile, on ne le satisfera même pas avec un poste honorifique comme DSK, on le fera disparaître enseveli sous le mépris de tous.

Il n'y a plus d'autre opposition en France que celle du Peuple. Les partis ont compris que la partie est jouée, leur adversaire est beaucoup trop fort pour eux. Certains vont donc continuer à passer du côté gagnant, histoire de sauver leurs abattis. Les autres imitent une forme de résistance de cabaret. Pris par le doute, la peur de n'être plus rien du jour au lendemain, la peur de ne plus percevoir de salaires plus que charmants, la peur de disparaître tout simplement, a fortement endommagé leur potentiel de combattant.

Mais alors qu'il est somme toute facile de maîtriser un cerveau, d'assouvir les vices de quelques assoiffés de reconnaissance, il demeurera pour la nuit des temps impossible de soumettre tout un peuple. Impossible d'anéantir ou de noyauter toutes les forces résistantes souterraines qui ne répondent qu'à la seule voix de la justice, de la liberté, de la conscience.

Nous perdons peu à peu ces fameux privilèges perçus comme des récompenses et que nous croyons aujourd'hui vitaux. Notre système se disloque, notre sécurité sociale, économique, identitaire périclite. Mais je pense que c'est ce système là qui a permis à des individus et des organisations mafieuses de prendre le pouvoir. Et lorsqu'il disparaîtra, ils s'en trouveront encore plus fragilisés que nous. Car leur pouvoir, leur force ne reposent sur rien de ce qui fait l'être humain à la base. Et tôt ou tard, la nature reprendra le dessus. Les sociétés conçues autour d'un mensonge, d'une illusion arrivent au bout de leur mandat. Oui, nous sommes à un tournant ou  nous arrivons à la fin d'un cycle certainement. Nous savons que la folie des hommes les porte au firmament uniquement pour les faire exploser au sommet de leur gloire. 

La sagesse des peuples opprimés a toujours vaincu le tyran. Car la Sagesse est un don hérité du fond des âges. L'argent et le pouvoir ne sont que des mirages qui rendent les hommes fous et qui les détruisent en les séparant de leurs racines. Des hommes devenus produits marketing, usinés, utilisés et usés, puis jetés au rebut, ne trouvent plus leur âme, se dispersent et disparaissent, avalés par le temps....

 

Publié dans Reflexions

Commenter cet article

Schlabaya 29/07/2008 23:32

Intéressant, cet article, et alarmant. Peux-tu donner plus d'infos sur le chambardement de la Constitution?Par contre je note que tu parles du PS comme devant être une force d'opposition, le PS a toujours été un parti gouvernemental, vendu au capitalisme, qui souhaite seulement modérer les ravages de ce dernier. Et le PS penche de plus en plus à droite. Les socialistes "font dans le social", cela dit, certains représentants de la droite aussi. Le PS, ce n'est même plus le centre-gauche maintenant, c'est une droite plus modérée. Entre le Modem et le PS je ne sais pas lequel est le plus droitier. (et dire que j'ai voté Ségo dès le premier tour... faute d'une alternative crédible à gauche!!!)Un mouvement est prévu à Paris? J'aimerais en être, mais avec mes deux enfants en bas âge, ça risque d'être râpé. Dommage!!!Longue vie à ton blog!

plumedecib 29/07/2008 23:47


La désorganisation puis la descente aux enfers du PS est ma foi organisée depuis longtemps... 


mycr 24/07/2008 18:30

L'attrait du pouvoir et de l'argent...

sixtine 23/07/2008 13:19

Tout est vrai, rien à enlever...article à relayer si possible !Et se mettre en mouvement va s'avérer indispensable...en masse !

charlotte 22/07/2008 19:48

Bel article Cib, et tellement réaliste de ce qu'est devenue notre mode de vie consumériste, égoïste, du chacun pour soi et Dieu pour tous, la peur de perdre le peu que l'on a nous rend faibles et lâches (je me compend dans le lot, nous avos été si bien "programmés") Il nous faut réagir ^coûte que coûte et je propose que tous les bloggers du sud montent tous ensemble à Paris (quitte à louer un car à partir de Toulouse par ex). Si l'un de nous pouvait faire un post pour proposer une solution, je cherche de mon côté. l'HEURE EST GRAVE  TRES GRAVE. Bise et HAUT LES COEURS !