Boire du vin, oui, pourvu qu'il soit bio !

Publié le par plumedecib



Cela fait un moment déjà que je ne consomme quasiment que du vin issu de l'agriculture biologique. Je ne suis jamais déçue. Le vin bio n'est pas plus cher qu'un vin non bio. En achetant du vin bio, nous contribuons à faire changer notre monde.
Chaque jour, à chaque instant, nous avons la reponsabilité de protéger notre Terre, nous avons aujourd'hui le devoir de la remettre en état. Chaque jour, à chaque instant, ce n'est plus l'affaire des autres.
Le boycott délibéré et continu des produits non bio est certainement la meilleure action à entreprendre pour être entendus. Et plus on consommera du bio, plus on rendra accessibles les produits bio, et plus on pourra en consommer. Nous sommes à l'aube d'un important changement. Nous devons être acteurs de ces changements. Ne plus continuer à nous cacher derrière l'insouciance de l'irresponsabilité. Après nous, le déluge ? Non, nous avons mieux à faire.

Je suis d'ailleurs assez heureuse de consommer du vin bio quand je lis ceci :


L'association Pan-Europe tire la sonnette d'alarme : les produits chimiques de traitement des vignes se retrouvent - en partie - dans les bouteilles.

Les amateurs de vin doivent-ils s'inquiéter du contenu de leur bouteille ? À Bruxelles, le 26 mars, Pan-Europe, le réseau européen d'action contre les pesticides, tenait une conférence de presse au Parlement européen. Cette organisation a fait analyser, par des laboratoires agréés, quarante bouteilles de vin (trente-quatre vins issus de l'agriculture conventionnelle et six vins issus de l'agriculture biologique). Les vins proviennent d'Europe et du monde entier. Treize échantillons ont été produits en France (Bourgogne et Bordeaux).

Treize ans de surveillance des résidus

Résultat ? « 100 % des vins conventionnels testés sont contaminés par des résidus de pesticides ». Les vins bio s'en sortent mieux : un seul échantillon contaminé, « par dérive de pesticides en provenance d'un champ voisin ».

« Les pesticides sont présents dans les produits agricoles, mais aussi dans les produits transformés, » indique François Veillerette, président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MRDGF), une des associations de Pan Europe. « Nos résultats sont en cohérence avec une étude du ministère de l'Agriculture. »  LIRE LA SUITE

Publié dans Ecolo J - 0

Commenter cet article

mycr 25/04/2008 01:06

Ce que tu dis du vin bio est valable également pour les fruits et légumes, les viandes et les céréales.  Goût nettement meilleur.  C'est vrai plus cher, mais je trouve que l'on jette moin.  On ne trouve pas ces fruits (surtout) de belle apparence mais sans goût de l'agriculture inductrielle.

plumedecib 25/04/2008 09:36


Je trouve aussi MYCR. Une carotte, une pomme de terre bio, des salades,  tout est tellement meilleur, avec du goût. On redécouvre les goût des fruits et légumes. Plus chers peut être pour
l'instant, mais on en jette moins comme tu dis, et surtout, il faut réapprendre à acheter. On remplit nos placards de cochonneries  inutiles.  Et donc au final, on ne dépense pas plus...


dominique 24/04/2008 19:28

j'adore le vin, j'ai jamais essayé le bio..je vais voir...

plumedecib 24/04/2008 20:24


Le vin bio est souvent  moins.... enrobé. plus brut. Mais on s'y fait, et il a l'avantage de ne pas rester sur l'estomac comme certains vins.

J'aime bien le vin aussi.


TendrePoison 23/04/2008 21:46

Bah je commence à me méfier meme des trucs BIO... c'est devenu un label qui fait vendre, avec la couleur verte ! Moi tant que ça vient pas de mon jardin.......Pis c'est quand meme un petit peu plus cher non ?? (dans le ptit bio en bas de chez moi, c'est hyper cher le vin je trouve...)

plumedecib 24/04/2008 10:11


Ma tendrepoison, c'est très très difficile d'obtenir le label vert ! Je crois qu'on peut  faire confiance à ces produits. Je connais des éleveurs et des agriculteurs qui ont beaucoup ramé
avant de l'obtenir. Les contrôles sont permanents. C'est pratiquement une entrée en religion. Et je remercie tous ceux qui se sont engagés dans cette voie car elle est bien plus sinueuse et semée
d'emmerdes que la voie des pesticides. Bises


sixtine 23/04/2008 21:37

Très jolie ta présentation,Cib!Pour ce qui est du bio,vin ou autres produits,je constate qu'il y a une qualité indéniable chez certains producteurs,et pas toujours à des prix inabordables!Dans le Jura,des petits exploitants ont créé un élevage de boeufs Bio,nés et élevés sur leur exploitation.Ils sont élevés au fourrage et aux céréales uniquement,ce qui donne une viande d'un goût et d'une qualité exceptionnelles...Associés à d'autres exploitants Bio pour le veau,la volaille,le lapin ou l'agneau, ils pratiquent la vente directe à la ferme et reçoivent même leurs clients pour présenter leur activité...Ils ont ainsi obtenu la licence "Eco Cert"(Attestation d'Engagement du Respect du Mode de Production Biologique)...et c'est pas du blabla!

plumedecib 24/04/2008 10:16


Oui, les exploitants s'associent de plus en plus et c'est vraiment bien. J'avais vu un reportage sur des exploitants qui s'étaient associés pour gérer un restaurant qui ne sert que des produits bio
et de leur production. Ils doivent chacun à leur tour assurer leurs jours d'ouverture. Ca marche vraiment bien. A côté, ils ont créé une épicerie qui vend leurs produits. En supprimant les
intermédiaires voraces et malhonnêtes, ils s'en sortent beaucoup mieux et le client est largement gagnant.
Autant d'initiatives à multiplier sans modération sur le sol français et toutes les populations retrouveront la joie de vivre dans une belle harmonie...