Arrêtez ces massacres ! Si ce n'est pas maintenant, c'est pour quand ?

Publié le par plumedecib

gaza_crimes.jpg

POURQUOI ?


Crimes au nord de la bande de Gaza

  Jeudi 28 février

15h20 -
Mohammed Na’im Hammouda, 9 ans, ’Ali Munir Dardouna, 8 ; Dardouna Deeb Dardouna, 12 ; et ’Omar Hussein Dardouna, 14 ans sont en train de jouer au foot sur un terrain vague à l’Est- de Jabalyia. Ils sont tués tous les 4 par 2 missiles. Leurs corps sont disloqués. 2 autres enfants sont sérieusement blessés. Le PCHR certifie que le lieu était calme et qu’il n’y avait aucun foyer de résistance en cet endroit.
15h45 : Les FOI tirent 2 missiles sur des résistants à bord d’un véhicule qui roule dans Beit Hanoun Le véhicule est détruit. Ramiz Mustafa Nasser, 19 ans, est tué. Les 3 autres passagers et un passant s’en tirent avec des blessures.


18h00 - Tal’at Saleh al-Nmailat, 16 ans, fait pâître ses chèvres à l’Ouest de Beit Lahiya. Il est tué et son corps est disloqué.

23h10 - L’aviation bombarde les locaux de la Fédération des syndicats palestiniens situés dans la rue al Saftawi à l’Ouest de Jabaliya. Ces locaux sont situés au cœur d’un quartier particulièrement peuplé. L’immeuble de 5 étages est totalement détruit. Plusieurs maisons avoisinantes sont rendues inhabitables. 40 civils sont blessés dont 2 bébés, 5 femmes et 10 mineurs. Le PCHR signale que le Hamas avait pris possession de l’immeuble en Juin 2007 au cours des affrontements internes.

23h15 - Eyad ’Abdul Karim al-Ashram, 26 ans, est ciblé par un missile alors qu’il marche dans la rue Mas’oud à l’Est de Jabaliya. Il est tué sur le coup.


L’incursion dans Jabaliya et ses environs

 Samedi 1er mars -

00h30 : Des véhicules blindés et la troupe, protégés par un dispositif aérien conséquent pénètrent à 1,5 kilomètres dans ’Ezbet ’Abed Rabbu à l’Est de Jabalya et dans al-Rayees Hill,au N.E. de Gaza ville. Leur avancée est accompagnée de tirs tous azimuts.

A 03h00 les FOI ont pénétré de 3 kilomètres rejoignant al-Kashef Hill, à l’Est du camp de réfugiés de Jabaliya. Confrontation avec la résistance alors que s’emparent de maisons les transformant en postes militaires d’où elles tirent sur tout ce qui bouge

01h30 - L’aviation tire 2 missiles sur des résistants regroupés dans la rue al-Qerem à l’Est de Jabalya. Des ambulances sont dépêchées sur place. Un 3ème missile en cible une. Mohammed Tal’at Dardouna, 25 ans, paramédical, est tué.

02h00 - Posté dans la maison saisie de Cana’an Tbal à ’Ezbat ’Abed Rabbu l’occupant fait feu sur la maison voisine de Mohammed Husni Rasheed Abu Shbak. : 2 de ses enfants Jacqueline, 16 ans meurt sur le coup d’une balle dans la tête et Eyad, 16 ans, d’une balle dans la poitrine.

05h30 - Bassam Mohammed ’Obaid, 45 ans et ses fils Mahmoud, 16 ; et Mohammed, 21, se rendent à leur travail à Zimmu Square à l’Est de Jabalya. Le père est tué de 2 balles dans la poitrine et à l’abdomen, Mahmoud et Mohammed, de 2 balles chacun à l’abdomen

07h00 - La maison de Hani Hussein al-Mabhouh située à ’Ezbat ’Abed Rabbu est prise sous les tirs de l’occupant. Son fils Mohammed, 17 ans, est tué d’une balle dans la tête. Son père se porte à son secours. Il prend une balle dans la hanche. Sameer al-Mabhouh et son fils Ibrahim, voisins, se portent à leur secours. Ibrahim, 30 ans, prend une balle dans la poitrine . son état est critique

07h30 - Depuis une des maisons réquisitionnées l’occupant tire sur la, maison de Rashad Safi à ’Ezbat ’Abed Rabbu à l’Est de Jabalya. Son fils, Safi, 25 ans, est tué d’une balle dans la poitrine.

08h00 - L’aviation tire 2 missiles sur la, maison de Zaidan Mohammed ’Assaliya dans la rue al-Sikka à l’Est de Jabalya. 2 de ses filles, Salwa, 14 ans et Samah, 19 ans, sont tuées dans leur chambre à coucher.

09h00 - L’aviation tire un missile qui explose dans la cour de la maison de Majed Mohammed Abu Jalhoum dans la, rue al-Sikka à Jabalya. Un de ses fils, Salsabeel, 2 ans, est tué. 3 autres enfants sont blessés.

09h30 - l’aviation tire un missile sur la maison de Jalal Rabee’ Saleh située à proximité des locaux du Croissant Rouge . Sa femme Ghada 27 ans préparait le petit déjeuner de ses enfants. Elle est tuée. Ils avaient quitté leur maison trop exposée aux tirs de l’occupant et venaient d’être relogés là.

10h00 - Les FOI font feu sur la maison de ’Abdul Hadi Zaher dans la rue al-Sikka. Sa fille, Nihad, 20 ans, est tuée d’une balle dans le cou.

12h30 - Des jeunes sont rassemblés dans le, square Zimmu. Un obus d’artillerie en fauche 3 : ’Abdullah ’Abdul Karim Mahmoud Abu Sha’ira, 17 ; ans, ’Abdul Ra’ouf ’Abdul Karim Mahmoud ’ouda, 16 ans et Na’el Zuhair Abu ’Oun, 14. ans.

14h55 - Un véhicule transportant des résistants au centre de Jabaliya est visé par l’aviation. Juste avant que le missile ne fasse exploser la voiture, les résistants réussissent à en sortir. Aussitôt des jeunes se rassemblent autour de la voiture. Dans le même temps un 2ème missile est tiré au même endroit : Khaled Munther ’Abdul Qader Rayan, 17 ans, Ahmed Ziad ’Abdul Qader Rayan, 17 ans, Isma’il ’Arafat Mustafa Abu Sultan, 17 ans, ’Abdul Karim Husni al-Haw, 15 ans, Ahmed Nemer ’Abdul Latif Zughra, 17 ans, Mahmoud Nayef Hamattu Hnaidiq, 16 ans et Ahmed Na’im Abu Salama, 16 ans sont tués.

15h00 - Jihad Hatem Abu Hlayel, 20 ans, dirige l’évacuation des blessés à al-Kashef Hill à l’Est de Jabalya. Il est tué .

16h00 - Le corps de Sari Fat’hi Mohammed ’Obaid, 20 ans avait été porté à l’hôpital Kamal ’Edwan à Beit Lahia. Il avait pris plusieurs balles alors qu’il était dans l’étable qui appartient à sa famille à l’Est du camp de réfugiés de Jabaliya. Il était resté plusieurs heures sans secours et d’était vidé de son sang. Au même moment le corps de Mohammed ’Abdul Hakim Abu Raya, 19 ans, était déposé dans ce même hôpital suite aux balles que Mohammed avait reçues au square Zimmu à l’Est de Jabaliya

16h30 - Leq FOI font feu sur la, maison de Ra’ed ’Ali Sa’id Abu Saif à ’Ezbat ’Abed Rabbu . Son enfant Safaa’, 4 ans, prend une balle dans l’abdomen. Les ambulances sont interdites d’accès. à 18h00 les FOI autorisent une ambulance à se rendre sur le lieu . Parvenus à la, maison de Saif les FOI lui tirent dessus. L’ambulance est mise hors d’usage. Safa’a meurt de ses blessures 3 heures plus tard . Son corps ne sera autorisé à être évacué qu’à 10h00 le jour suivant.
La confrontation armée qui avait commencé au petit jour et qui s’est terminé au coucher du soleil a fait 24 morts du côté de la résistance : Musleh Mohammed Saleh, 25 ans, Hamza Mohammed Shaf’ei al-Jamal, 24 ; ’Abdullah Nabeel ’Abed Rabbu, 28 ; Mustafa Sa’id Abu Jalala, 22 ; Mustafa Nasser Zaghloul, 32 ; ’Ali Jaber al-Katanani, 20 ; ’Abdul Hamid Hamed Hamada, 23 ; Ibrahim Sha’ban al-Zain, 25 ; Sa’id Ahmed al-Hasheem, 21 ; Mo’tassem Shareef ’Abed Rabbu, 24 ; Hussein Sami al-Batash, 25 ; Tal’at Mohammed Dardouna, 22 ; ’Abdul Rahman Mohammed Shihab, 25 ; Mahmoud ’Abdul Mo’ti Esleem, 26 ; Yasser Isma’il Abu ’Ouda, 29 ; Sa’ed ’Ata al-Dabbour, 25 ; Tamer Mahmoud Mohammed al-Wishahi, 20 ; Mohammed ’Abdul Qader ’Oqailan, 18 ; Hassan Kamal Abu Harb, 19 ; Mahmoud Munther ’Abdul Qader Rayan, 20 ; Bilal al-Jammal, 20 ; Muhannad ’Ali Enshassi, 20 ; Mahmoud Na’im al-’Attar, 17 ans et ’Abdul Mo’ti Ussama ’Abdul Mo’ti Sa’ad, 18.

  Dimanche

01h10 - Les garde-côtes tirent un projectile sur plusieurs résistants regroupés sur le rivage à Beit Lahiya . Khalil Kamal ’Izziddin, 20 ans, est tué.

02h50 - L’aviation tire 2 missiles sur la maison de Mohammed al-Na’ouq au centre de Jabalya. La maison et la voiture sont détruites. Plusieurs maisons voisines sont endommagées.

08h30 - Depuis la maison réquisitionnée de Ashraf ’Abed Rabbu ià’Ezbat ’Abed Rabbu les FOI tirent sur Yousef Mohammed Madi Abu Warda, 55 ans alors qu’il est à la recherche de son fils. Touché par une balle dans la poitrine un voisin l’aide à rentrer chez lui. Continuant à saigner on l’emmène à l’hôpital Shifa où il, meurt peu de temps après son arrivée.

09h00 - Les FOI font feu sur la,maison de Fayez ’Abed Rabbu à ’Ezbat Rabbu à l’Est de Jabalya. Son fils, Wissam, 19 ans, prend une balle dans la tête. Il saigne à mort les ambulances étant interdites sur ces lieux.

11h40 - Une voiture roule au croisement de al-Qerem à l’Est de Jabalya. Les FOI tirent : Lu’ai Jamal Jundiya, 20 ans et Mohammed ’Ammar Bahar, 18 ans, qui sont à bord, sont tués.

13h45 - Des jeunes sont regroupés dans le square Zimmu. Les FOI tire un obus d’artillerie Mahmoud ’Abdul Khaliq Abu ’Eita, 18 ans, ’Abdul Rahman Mohammed Saleh, 17 et Lu’ai Isma’il Ibrahim Taha, 16 ans, sont tués. ’Abdul Hadi Ibrahim al-Debes, 17 ans et Mohammed Isma’il Taha, 18 ans, blessés, sont dans un état critique.

15h40 - Les FOI tirent sur la, maison de’Abdul Karim ’Adul Latif al-Shamali, occupée par 8 membres de la, famille, sur la localité de Tal al-Za’tar area. Pas de victimes mais la, maison est rendue inhabitable

21h00 - L’aviation tire un missile sur des résistants regroupés dans la sur al Kikka à l’Est du camp de réfugiés de Jabaliya ; Na’im Mohammed Abu al-Hassani, 45 ans et Ra’ed Rzeq Jnaid, 22 ans, sont tués.

23h50 - L’aviation tire un missile sur l’atelier de Mohammed Yousef Shabat, 31 ans, au coeur de Beit Hanoun. L’atelier est entièrement détruit

Lundi 3

00h30 - l’aviation tire un missile sur une menuiserie située dans le camp de réfugiés de Jabaliya. L’atelier, l’appartement au dessus appartenant à Hatem Ahmed al-Batran sont totalement détruits. Les maisons voisines sérieusement endommagées.

00h50 - l’aviation tire sur un atelier de charpente situé au Rde C d’un immeuble de 3 étages appartenant à ’Emad Muhareb Abu Habel à Tal al-Za’tar. L’atelier, l’immeuble et 9 maisons voisines sont sérieusement endommagés.

04h00 - Les FOI se redéploient en dehors de Jabaliya, laissant derrière elles de nombreuses destructions : au moins 70 maisons rendues inhabitables, 9 hectares de terres cultivées, défoncés. 80 civils arrêtés. La plupart relâchés sauf Nahidh Mohammed ’Abed Rabbu, 45 ans, Ahmed Sa’id ’Abed Rabbu, 31 ; Adham Talal Abu Fraih, 19 ; Mohammed Msallam al-Haddad, 25 et ’Abdul Khaliq Yousef Farajallah, 24 ans

au petit jour des équipes médicales trouvent le corps de Mahmoud Suleiman Zaqqout, 23 ans, un paramédical de la Défense civile . Il manquait à l’appel depuis 2 jours. A côté de lui, les corps de ’Abdullah Ibrahim al-Shannat, 24 ; et de Thabet Fat’hi Jnaid, 22 ans, 2 résistants tués au combat.

07h50 - Les FOI tirent un missile sol / sol sur le Département des douanes à Jabaliya. Bilal Abu Sel’a, 17 ans et Sari Anwar Abu Sel’a, 24 ans, seront amputés des jambes et Mohammed Fayadh, 15 ans, transpercé d’éclats à travers le corps est dans un état critique .

18h00 - L’hôpital al-’Areesh en Egypte annonce le décès de Ghassan ’Abdul Hai Jawdat ’Abed Rabbu, 18 ; ans et de Hassan Ziada Abu Jasser, 18 ans, des suites de leurs blessures contractées le 1er mars à Jabaliya.

18h55 - Les FOI tirent 2 missiles sol / sol sur 2 résistants se déplaçant sur une charrette tirée par un mulet à l’ouest de Beit Hanoun sur la Salah el Din ; Mohammed Mohammed ’Abdullah Abu Hajar, 20 ans est tué. L’autre est sérieusement blessé.

23h40 - L’aviation cible un missile sur une voiture de police stationnée à l’hôpital Zayed à,l’Est de Beit lahiya. Le véhicule est détruit. La mosquée toute proche est sérieusement endommagée.

  Mardi - 17h00 - Subeh Mahmoud al-Najjar, 22 ans est dans le cortège funèbre qui accompagne Ghassan ’Abed Rabbu au cimetière de Jabalya. Déficient mental il quitte le cortège et se rapproche de la frontière. Les FOI lui tirent dessus . Il est blessé de plusieurs balles

Mercredi 5 - On retrouve le corps de Na’im Hamdiya, 45 ans dans un champ sur la localité de Jabaliya . Il avait reçu plusieurs balles à travers le corps.

Autres incursions dans la bande de Gaza

Jeudi 28 - 00h30 - L’aviation tire 3 missiles sur un dépôt de batteries pour voitures appartenant à Ameen Saleh al-Riashi à Sheikh ‘Ejlin banlieue Sud de Gaza ville . Le dépôt et la maison voisine sont sérieusement endommagés.

02h00 - L’aviation tire un missile sur plusieurs résistants dans la rue Baghdad à al-Shoja’eya, banlieue Est de Gaza ville . les résistants parviennent à s’enfuir mais 2 civils qui étaient là sont sérieusement touchés :Maher Harb Sukkar, 33 ans et Basma Ghazi Sukkar, 19, ans.

05h00 - L’aviation tire un missile sur des résistants regroupés près de la moquée al-Tawfiq à al-Shoja’eya. Ahmed Saleem al-Hwaiti, 26 ans et Amjad Yahia al-‘Amreeti, 25 ans sont tués. Un 3ème est sérieusement blessé

05h30 - Les FOI tirent un missile sur Lu’ai Fayeiq Qannita, 19 ans, résistant, à al-Shoja’eya. Il est tué. 4 civils qui, passaient par là sont sérieusement blessés Mohammed Midhat Habeeb, 18 ans, Ahmed Mohammed Abu al-Reesh, 20 ans, Maisara Mohammed al-Semari, 7 ans et Ibrahim Fawzi Sharwana, 17 ans.

10h00 - les FOI tirent un missile en direction d’un groupe de résistants dans al-Zaytoun banlieue Est de Gaza ville. Hamza Khalil al-Haya, 22 ans, fils d’un député et Jawad Khamis Tafesh, 23 ans, sont tués. 2 autres résistants sont sérieusement blessés.Rami Ramadan Khalifa, 27 ans, décédera dans la soirée.

17h00 - Les FOI tirent un missile sur un petit commissariat de police à l’Ouest du camp de réfugiés de Al Shatti à l’ouest de Gaza ville. Mohammed Sa’dallah al-Hilu, 19 ans et ‘Alaa’ Ayman al-Burno, 17 ans, sont tués. Aaref Mohammed Dughmosh, 21, officier de police et Khaled Ibrahim Hashem prennent des éclats à travers le corps. Leur état est sérieux.

19h30 - l’aviation lâche des missile sur un camp d’entraînement des brigades Izzidin Al Qassam, bras armé du Hamas, situé à Al Nasser, banlieue Nord de gaza ville. Gros dégâts mais pas de victimes

20h20 - l’aviation cible un missile sur un camion transportant des denrées alimentaires, avec à son bord, 2 résistants. Le camion roulait à proximité de l’hôpital Shiffa dans Gaza ville. Mohammed Mas’oud al-Hilu, 30 ans et Khalil Ibrahim Ahel, 26 ans sont tués. ‘Abdul Rahim Bassem Zaqqout, 20 ans, qui passait par là est blessé par de nombreux éclats et plusieurs maisons voisines sont endommagées.

22h20 - l’aviation cible son missile sur une voiture banalisée ayant à son bord deux techniciens d’entretien de la Compagnie de distribution d’électricité, qui roulait dans al-Kateeba, banlieue de Khan Younis. Mohammed Suleiman Mahmoud Shamiya, 21, ans, habitant al-Qarara village, sort de la voiture pour rétablir le, courant sur ce secteur. Il est tué sur le coup. Le chauffeur Bahi Kamel al-Farra, 38 ans, est sérieusement blessé par des éclats à travers le corps

Vendredi 29

02h30 - L’aviation tire 2 missiles sur la maison de Khalil Ibrahim Hammouda Ahel située à proximité de la clinique de l’UNRWA dans le camp de réfugiés de Al Shatti. Sa maison, des entrepôts vides au R de C et une voiture sont totalement détruits. Ahel avait été tué la veille. L’aviation a repiloné la maison le 2 Mars.

21h20 - L’aviation tire 2 missiles sur l’atelier de Maher Farouq al-Jabri à al-Amal, banlieue de Khan Yunis. Déjà bombardé le 3 octobre 2006, Maher l’avait reconstruit. L’atelier est à nouveau détruit. La maison voisine de Fahmi ‘Abdul Rahman Esleem et de sa belle fille 20 Nuha Khaled Sleem, 20 ans, enceinte, est endommagée et ses 2 résidents, blessés.

21h45 - L’aviation cible un missile sur un magasin de moteurs de voitures appartenant à Mazen Mousa Sha’ban dans al-Zaytoun banlieue de Gaza ville . Le magasin et l’appartement du dessus sont totalement détruits. Pas de victimes.

  Samedi 1er mars -

17h15 - L’aviation cible 3 missiles sur la, maison de ‘Abdul Rahman Mohammed ‘Ali ‘Atallah, 62 ans, située près de la mosquée al-Bokhari dans la rue al-Nafaq à Gaza ville. Ce bombardement aérien a complètement détruit la maison. ‘Abdul Rahman Mohammed ‘Ali ‘Atallah, 62 ans, Su’ad Rajab ‘Atallah, 60, sa femme, Ibrahim ‘Abdul Rahman ‘Atallah, 38, Khaled ‘Abdul Rahman ‘Atallah, 34, leurs fils,Rajaa’ ‘Abdul Rahman ‘Atallah, 30 ans Ibtissam ‘Abdul Rahman ‘Atallah, 25 ans, leurs filles, sont tués sur le coup . Inshirah Khader ‘Atallah, 25, femme de Ibrahim et leurs 3 enfants Sumaya Ibrahim ‘Atallah, 10 ans, Ahmed Yassin Ibrahim ‘Atallah, 5 ans, Islam Ibrahim ‘Atallah, 4 ans, Bahaa’ Ibrahim ‘Atallah, 22 ans Anas, 2 jours sont jugés dans un état sérieux, voire critique pour certains . ‘Alaa’ Yasser ‘Atallah, 35 ans et‘Emad Yasser ‘Atallah, 24 ans, sont également sérieusement blessés mais leur vie n’est pas en danger.

20h37 - L’aviation tire un missile sur une voiture de police dans Khan Younis. Ra’fat Yassin ‘Abdul ‘Aziz Hamad, 38 ans et Hassan Ibrahim Abu Naja, 24 ans, tous 2 en service, sont tués. Un 3ème est sérieusement blessé.

22h05 - un bombardier lâche 4 bombes sur la, mosquée Bader, en construction près du commissariat de police de la rue Abu Baker al-Siddiq à Rafah. La mosquée est entièrement détruite. La cible était 6 officiers de police qui s’étaient réfugiés dans la mosquée. Ils ont tous été tués : Samir Hamdi ‘Asfour, 36 ans, Khaled Ahmad Abu ‘Eyada, 31 ; ‘Emad Ibrahim al-Tallaa’, 34 ; Sadiq Yousef al-Ballishi, 26 ; Mohammed ‘Omar Abu Ne’ma, 21 ; and Sobhi Mofeed ‘Awadallah, 20 ans. De plus 30 civils ont été blessés et parmi eux 6 enfants et 4 femmes qui étaient dans leurs logements à proximité de la mosquée. Plusieurs maisons et ateliers ont été sérieusement endommagés.

22h30 - Une unité d’infanterie pénètre dans le camp de réfugiés de Al Bureij au centre de la bande de Gaza. Elle se heurte à un gros contingent de résistants. Elle se retire et l’aviation prend la rélève avec des tirs de missiles. On ne compte qu’un blessé

Dimanche 2 mars -

01h10 - Un bombardier lâche une bombe sur la, maison de Ussama ‘Ali Abu Hassan, membre des brigades ‘Izziddin al-Qassam dans la localité de Abasan à l’Est de Khan Younis. Sa maison est détruite et les 4 autres toutes proches sont sérieusement endommagées. Abu Hassan avait déjà quitté sa maison la sachant visée par les FOI

01h45 - L’aviation tire 2 missiles sur les locaux du 1er ministre démissionné , Isma’il Haniya dans le camp de al-Shati . L’immeuble de 5 étages a été rendu inutilisable mais on ne compte aucune victime.

01h50 - l’aviation tire 2 missiles sur des résistants regroupés dans ‘Abasan à l’Est de Khan Younis. Ils ont pu échapper au tir mais le local agricole dans lequel ils s’abritaient a été détruit

02h20 - L’aviation tire 2 missiles sur un atelier de charpente dans le bloc « O » du camp de réfugiés de Rafah. Gros dégâts mais pas de victimes

23h30 - l’aviation tire un missile sur la maison de Sa’id Younis al-Masri à al-Daraj, banlieue Est de gaza ville. Gros dégâts mais pas de victimes

  Lundi 3

01h12 - L’aviation tire un missile sur les bureaux du Hamas abritant le groupe parlementaire « Changements et réformes » au Conseil législatif palestinien à Khan Younis. Situé dans un immeuble de plusieurs étages, c’est tout l’immeuble qui est lourdement endommagé.

01h20 - L’aviation tire 3 missiles sur un atelier au square Zo’rob au S.O. de Rafah. Il est totalement détruit . Un autre atelier de peinture, une maison et un local du croissant rouge adjacents sont sérieusement endommagés.

01h30 - L’aviation cible un missile sur des résistants regroupés dans al-Shoja’eya banlieue Est de Gaza ville. Ramzi Fat’hi Khwaiter, 20 ans et ‘Abdul Fattah Mohammed ‘Abdul ‘Aal, 24 ans sont tués. 2 autres résistants et une femme sont blessés.

02h20 - L’aviation tire 3 missiles sur le commissariat de police du camp de réfugiés de Nusseirat. Darweesh ‘Aadel Miqdad, 34 ans, officier de police en fonction est tué was killed. Waleed Tawfiq Abu Yousef, 22 ans, également policier, sérieusement blessé est évacué sur un hôpital égyptien où il meurt quelques heures plus tard

02h40 - L’aviation tire un missile sur Ibrahim Sayed al-Masri, 20 ans, résistant, à proximité du port de Gaza. Il est tué sur le, coup.

18h00 - L’hôpital Shiffa annonce le décès de ‘Aaref Mohammed Dughmosh, 21 ans des suites des blessures contractées le 28 février lors du bombardement du commissariat de police de Al Shatti.

  Mardi 4

03h30 - L’aviation tire un missile su As’ad Tawfiq al-Qahwaji, 20 ans, membre des comités de résistance populaire, près de l’usine al-Sawda à l’Est de Gaza ville. Il est tué sur le coup.

06h15 - L’aviation tire un missile sur 2 résistants alors qu’ils sortaient de leur voiture à un carrefour au sud de Beit Hanoun.. Mohammed ’Abdul Rahim Muhanna, 24 ans, est tué. L’autre est sérieusement blessé.

19h30 - Les FOI pénètrent de 1500 mètres dans Wadi al-Salqa village, à l’Est de Deir al-Balah La maison de Yousef Suleiman Hussein al-Smairi, membre des brigades Al Qds, bras armé du Jihad est cernée. Recherché par les FOI il parvient à s’échapper en leur tirant dessus. Les FOI ripostent en tirant tous azimuts ; Al-Sumairi est tué. Les autres résidents de la maisons sont sommés de sortir. Nadia Fadel Abu ’Asser, 30 ans se déplace de la salle de séjour vers la cour intérieure avec son bébé dans les bras. Ameera Khaled Abu ’Asser, 20 ans, et son mari qui rendaient visite à la famille, en font autant. Les FOI poursuivent leur tirs. Le bébé prend 2 balles dans la tête et la,mère une balle dans l’épaule. 4 autres civils sont plus ou lmoins grièvement blessés ’Aziza Jom’a al-Sumairi, 42 ans , femme de Youssef , Eyad Mahmoud al-Sumairi, 11 ans et Nader ’Abdul Rahim Abu ’Aamer, 4 ans et ’Awadh ’Abdul Rahim Abu ’Aamer, 25 ans. Les FOI se redéploient à l’extérieur du village vers 22h10.


Palestine 33 - tel : 05 56 62 05 78
Courriel : jacques.salles@wanadoo.fr
Site : http://palestine33.free.fr

7 mars 2008 - PCHR
Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.pchrgaza.org/files/W_rep...
Traduction Jacques Salles

Israèl viole en permanence les droits humains et ce, en toute impunité et avec la bénédiction des grandes puissances

L'année 2008, qui correspond au 60ème anniversaire de la proclamation unilatérale d'indépendance de l'État d'Israël, devrait être celle d'un rapprochement spectaculaire entre Paris et Tel-Aviv. Qu'on en juge par le programme :

- 13 février : participation du président de la République française au dîner du CRIF ;

- 10 au 14 mars : première visite d'État d'un chef d'État étranger en France depuis l'élection de Nicolas Sarkozy consacrée à la réception du président d'Israël, Shimon Peres ;

- 23 au 27 mars : Salon du livre de Paris avec l'État d'Israël comme invité d'honneur et la réception de 89 écrivains israéliens exclusivement de langue hébraïque (aucun russophone, ni arabophone) ;

- Mai : voyage de Nicolas Sarkoy en Israël avec dépôt de gerbe au Mémorial Yad Vashem et discours devant la Knesset ;

- 1er juillet : à l'occasion de la prise par la France de la présidence semestrielle tournante de l'Union européenne, relance des divers programmes de coopération euro-israéliens.

- 13 juillet : sommet préparatoire de l'Union méditerranéenne, sorte de Cheval de Troie permettant de contourner le Processus de Barcelone pour faire entrer Israël dans l'Union européenne.

- 14 juillet : invitation des Forces armées israéliennes et de la Garde présidentielle palestinienne à défiler lors de la fête nationale française (Pour la première fois depuis 1945, une armée d'occupation et une milice collaborationniste défileront sur les Champs-Élysées).

Ceci étant posé, le président de la République a longuement expliqué aux responsables et invités du CRIF la position de la France face au conflit israélo-arabe. Elle repose avant tout sur un principe : « La France ne transigera jamais sur la sécurité d'Israël », lequel n'empêche évidemment pas de dialoguer et de faire des affaires avec les États arabes. Il fixe toutefois une limite : « Moi, je ne rencontrerai pas et je ne serrerai pas la main à des gens qui refusent de reconnaître l'existence d'Israël » (une limite qui vise des partis politiques comme le Hamas et le Hezbollah et des États comme la Syrie et l'Iran, mais qu'il a oublié lors de la libération des infirmières bulgares et de la visite en France du président Khadafi).

Nicolas Sarkozy, la France et Israël  Par Thierry Meyssan*


Certes, c'est plus vendeur de faire pleurer dans les chaumières avec l'affaire Bétancourt.

Publié dans La Rubrique de Cib'

Commenter cet article

Jacques 11/03/2008 10:51

J'ai toujours eu un "faible" pour les Palestiniens du fait qu'ils sont plus vicitmes que les Israéliens.Mais je suis découragé par leur attitude. je soutenais financièrement l'association "Trop c'est trop". j'ai cessé de le faire cette année car je trouve les lencers quotidiens de roquettes inadmissibles maintenant que Gaza a été évacuée par Israel.Je trouve inadmissible la récente tuerie dans une école d'Israél, fut-elle une école de futurs extrémistes.Pourquoi les Palestiniens ne s'en prennent-ils pas exclusivement à l'Armée et aux colonies sur leurs terres.C'est quand même pas très difficile de faire sauter des chars.A ce moment-là l'opinion internationale serait définitivement de leur coté car ce serait une vraie lutte de libération.CELA NE DOIT PAS EMPECHER QUE DES PROTESTATIONS VIRULENTES S'EXPRIMENT LORS DE LA VISITE DE Shimon PERES QUI PAR AILLEURS EST Prix nobel de la Paix.J'ai déjà écrit il y a plusieurs mois sur mon Bloc-Notes que ce Prix aurait du lui être retiré !jf.

mycr 11/03/2008 00:38

Cela donne des frissons et fait monter la colère.  Quand je pense à l'histoire de Gaza, ses ports, ses forts militaires égyptiens (pharaoniques), aux mosaïques romaines admirables,  aux vins réputés et exportés dans toute la Méditerranée.Pourquoi tout cela aujourd'hui?On abuse toujours des innocents. 

sixtine 09/03/2008 16:58

Je partage ta colère Cib suite au commentaire de houhou !Au nom de quoi peut-on justifier de pareilles horreurs...?  Je ne vois que la Haine...et c'est au nom de cette Haine que les populations de tous les pays concernés souffrent et meurent !Et que fait-on , nous, si ce n'est regarder de loin et nous apitoyer, certes, mais notre pitié est vaine à changer le cours des évènements...Si, en plus ,notre gouvernement absoud toutes les atrocités sans broncher, eh bien, on se sent encore plus meurtris, inutiles, impuissants! J'enrage!!!

plumedecib 09/03/2008 18:19

tout ce qu'on peut faire pour le moment, c'est dire notre colère, dire que nous ne sommes pas d'accord avec ce politiquement correct, qu'on ne marche pas dans leurs combines, dire qu'on doit se débarrasser du poids de la culpabilité qu'on essaie de nous faire porter pour des crimes que nous n'avons pas commis, dire qu'aujourd'hui un peuple, peu importe sa couleur, sa religion, est en train de commettre des crimes contre l'humanité, il est en train d'exterminer un autre peuple. Après avoir serré la main de Kadhafi, de Poutine, d'Idris Déby, NS s'apprête à serrer celle de Peres, à qui on a donné le Prix Nobel de la Paix, cet homme qui dans les années 50 avait multiplié les efforts auprès de la France et réussi à acquérir le premier réacteur nucléaire de Dimona et  auprès de Dassault le mirage III, avion de combat à réaction.Je dirais qu'un peuple qui a souffert autant que celui d'Israel devrait être le premier à rejeter la haine et la violence. Il devrait être le premier à dire que cette violence ne mêne à rien. Et quand on voit ce qu'est devenu le mouvement nazi,  le peuple d'Israel devrait être le premier à ne pas vouloir lui ressembler.

houhou 08/03/2008 21:43

Je n'ai pas osé aller jusqu'au bout de la lecture. hier encore tard la nuit j'ai mis en ligne un article sans commentaires personnels.Ce que je constate tout de même que ce soit pour la palestine que pour le liban, c'est que dès qu'il y a un début d'accalmie, l'armée israelienne s'empresse d'aller éliminer ou un palestinien ou un libannais en prétexant que ces individus font partie de cibles programmées longtemps à l'avance. C'est ce qui s'est passé pour la palestine. Les roquettes envoyées dans le sud d'israël et qui ont été le prétexte des massacres dans la plus grande prison à ciel ouvert qu'est Gaza ont été précédées d'une attaque contre des militants du Hamas. IsraEl invoque son droit légitime à se défendre en éliminant les gens qu'elles jugent potentiellement dangereuses.  il est évident qu'il n'y a aucune volonté de faire la paix de la part d'Israël qui a transformé la Palestine en Banthoustan. la colonisation se poursuit en ci-jordanie au mépris de toutes les décisions onusiennes. Israël se permet tout en évoquantsystématiquement  ce que lui a fait subir l'Europe. Les palestiniens n'y sont pour rien et ce sont eux qui paient l'addition.Aujourd'hui, Sarkozy veut que nos enfants découvrent l'histoire de chaque enfant juif  exterminé avec l'aide des autorités françaises.devrai-je aussi raconter à mes enfants que les cousins de ces enfants victimes innoncentes de la barbarie naziie ont mis au monde des soldats qui agissent en Palestine avec la même cruauté.Il y a 20 ans j'avais assisté à une conférence ou un intervenant Italienavait dit en parlant des israéliens  de peuple opprimé, le peuple juif était devenu un peuple oppresseur.Mais il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire et j'ose espérer que le peuple israélien dont beaucoup se battent courageusement aux côtés du peuple palestinien puisse se réveiller un jour avant qu'il ne soit définitivement trop tard et qu'Israël ne subisse pas ce qu'à subi l'Algérie française.rien ne nait de la Haine. Le moyen orient est devenu un enjeu majeur de la politique américaine qui n'a que faire des intérêts des populationsVoir l'article sur les atrocités en palestine http://parolededemocrate.blogspot.com/2008/03/tmoignage-quon-ne-verra-passur-les.html

plumedecib 08/03/2008 23:37

Personnellement, j'en ai assez de cette hypocrisie.  Et de fermer ma gueule parce que ça ne fait pas bien de dénoncer les crimes des Israéliens. C'est un torrent de haine qui coule dans leurs veines et qui les rend inhumain.Quand je pense à tout ce que la France va déployer comme moyens en plus du tapis rouge pour honorer ceux qui commandent ces massacres.... Qu'on leur fasse une haie de tous les cercueils d'enfants qu'ils ont massacrés.

Michel 08/03/2008 20:47

Cib j'admire ton courage.Je suis d'une génération d'après guerre que l'holocauste a traumatisé ... à juste titre, mais qui solde sa culpabilité sur le dos d'un autre peuple.Je ne pense pas non plus que dans cette guerre tous les torts soient d'un même coté ... loin de là. Mais je ne vois pas de soultion à ce conflit tant que les rapports de forces militaires seront si disproportionnés.

plumedecib 08/03/2008 23:12

Ce sont des massacres.  Des hommes tirent des missiles sur des enfants qui se défendent avec des pierres. La population vit dans un état d'extrème précarité.  Aucun enjeu sur cette terre ne justifie un tel massacre.