Alors Modem, à qui ?

Publié le par citoyenne lambda

 


A l’aube de l’histoire, il s’agissait de créer un grand mouvement de citoyens libres et conscients du rôle qu’ils devaient jouer dans la restructuration de notre Pays, l’ampleur du travail étant immense. Je sais, je me répète, mais je fais comme les politiques qui assènent des mensonges pour en faire des vérités. Ca marche pour eux, nan ? Par ailleurs, Bayrou n’arrête pas de le dire, à chacune de ses sorties. Pour une fois qu’un mensonge a raison de devenir une vérité, on n’a pas de raison de faire la gueule ! Répétez donc après moi, et que ça swingue !

Maintenant, c’est vrai que dans la pratique, les choses ne se passent pas tout à fait comme le voudraient les militants. Ils rament pour se faire entendre, à défaut d’être écoutés. Il est loin le temps des élections et pas encore assez proche le temps des prochaines où les élus et candidats auront à nouveau les esgourdes en état de marche ! Par-dessus le marché, une hiérarchie occulte cuisine en douce pour leur servir des élections en conserve, rien à ajouter, on peut même les bouffer sans les faire réchauffer. Estomacs sensibles s’abstenir, c’est un peu lourd à digérer. Pas même un juriste parmi les militants qui osera se munir des statuts fantôme ou qui dénoncera le fait qu’il n’est pas possible d’être encarté dans deux partis différents. Suivez mon regard : il y en a combien  qui sont à la fois à l’UDF et au MoDem ? Avec les encouragements de la direction. Ceux-là pourront donc voter au congrès UDF et à celui du MoDem ! On peut me rétorquer que l’UDF et le MODEM ne font qu’un, remarquez. Alors pourquoi prendre deux cartes ? Et si les UDF ont pu devenir MoDem automatiquement, pourquoi le contraire ne serait pas possible et pourquoi les adhérents du MODem ne débarqueraient pas au Congrés UDF ? Ce ne sont que des questions d'une ignorante citoyenne lambda, remarquez....

C’est vrai que la date du congrès fondateur  MoDem n’est pas encore fixée. On ne sait pas pourquoi il faut poireauter autant de temps entre la décision du 12 Mai et sa réaliasation, mais  pas grave. Les anges vous chantonnent qu’il faut attendre patiemment, ne rien faire, ne rien dire, dormir, dodo. Il faut du temps au temps me direz-vous, du temps pendant lequel le militant agité, abruti par les coups, risque bien l’endormissement à vie tandis que les plus influençables se coulent timidement dans le moule du militant colleur d’affiches aux petits soins pour cette hiérarchie qui fait de plus en plus peur parce qu’elle est si mystérieuse. Oh ! Le mystère, le beau mystère, chuuuutttt.

J’ai lu sur le Net les arguments des pro et des anti primaires. J’ai soutenu les pro primaires et voici pourquoi :
Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire d’encourager la conscientisation et la responsabilisation des citoyens. Et tant pis s’ils ne font pas tout bien. On ne peut pas demander aux gens de prendre des initiatives et de s’exprimer, et en même temps les menacer de sanctions s’ils font des erreurs, ou faire le travail à leur place en leur faisant comprendre qu’ils sont des sots. C’est comme si on demandait à un enfant d’apprendre à marcher et qu’on le punit chaque fois qu’il tombe ! Et je ne pense pas que les erreurs que pourraient commettre les militants en choisissant des candidats soi-disant incompétents soient plus graves que les choix de candidats par copinage, pour services rendus ou parce qu’on sait qu’ils sont de bons sujets de sa majesté, pas chiants pour un sou, serviles à merci. Ah « on » a peur que les champions du langage embrouillent les militants ? C'est ainsi que vous vous voyez dans nos yeux, Messieurs les politiques ? Rassurez-vous, en quelques mois, les sympathisants plutôt éveillés parviennent à déceler les corbeaux vantards et les prennent à leur propre jeu. On reconnaît le vantard à sa manière très finaude de promettre des postes à droite à gauche quand il sera élu, entre autres. Il divise beaucoup aussi. Il a à coeur de devenir chef de meute, il noyaute les concurrents potentiels, il sait tempérer les ardeurs des novices délurés, il sait jouer le négociateur. On le sent un tantinet attiré par l’argent AR-GENT racontent ses yeux tandis qu’il sécrète un discours parfumé aux ingrédients délicieux qui font le bon militant MoDem. Enfin, depuis le temps qu’on nous sert du politique en France, on sait reconnaître le goût, vous ne croyez pas ?

 Voilà ! Donc, laissez le MoDem à ses militants, laissez-leur la chance de montrer ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent. C'est déjà une chance qu'autant de gens soient mobilisés pour la création d'un parti, pourquoi gâcher ça ?
C'est vrai qu'à force de vouloir les embrouiller, vous leur avez fait faire un joli sac de noeuds  et ils ne se présentent pas sous leurs meilleurs jours. Le brouillard et la poudre aux yeux leur met du flou dans le regard, les empêchent de se reconnaître. Enfin, tout est fait pour les perdre, pauvre de nous. Qu'attend-il pour souffler, le vent de la révolte, et mettre le ciel au clair ?

De toutes manières, une chose est sure, ça ne sera pas pire que ça l’est aujourd’hui. La France glisse doucement mais sûrement dans le chaos. Le gouvernement pratique une politique de faits divers avec à sa tête un président dévasté par sa haine de l’Etranger. J’ai de plus en plus l’impression que nous basculons dans les marigots louches de notre histoire d’avant-guerre. Je n’ai pas encore entendu ne serait-ce qu’un soupçon de programme de relance économique, la fracture sociale  est de plus en plus béante. Tout ne tient plus qu’à un fil, le fil de l’espoir de citoyens responsables et engagés qui ne doivent plus s’user à se faire entendre dans l’enceinte d’une structure qui les étouffe. Pour que les rejoignent d’autres citoyens épris de liberté et de grandeur pour leur Pays, laissez-les libres d’agir, de montrer leurs talents ! Laissez leur jeunesse vous emporter et faites-leur confiance. Oui, Monsieur Bayrou, c’est à vous que je m’adresse encore. Ne soyez pas star, mais homme d’état comme vous en avez la capacité et le talent. Là, j’ai l’impression qu’on vous monte sur scène pour que vous déclamiez vos discours puis que votre staff vous récupère, vous poupougne et vous protège des fans qui vous courent après pour la photo ou la signature d’autographes. Vous n’êtes peut-être pas un bon chef de parti, mais vous avez l’étoffe d’un grand homme. Dans un précédent article, j’écrivais qu’il peut y avoir plusieurs centres, on s’en fout. Il peut y avoir plusieurs partis démocrates, démocrate-social, social-démocrate, ce n’est pas un problème. Ce n’est pas une guerre des gangs que les militants proposent. Ils veulent être respectés, considérés et ils veulent travailler sur les idées qui les ont rassemblés et non pas ingurgiter des fadaises qu’on leur enfournent de force et suivre un chemin qui n’est pas celui qu’ils ont choisi. Ne vous laissez pas griser, vous aussi, par les paillettes du show biz. Et ne pensez pas comme le Président qui l’a pris à l’autre des USA que lorsqu’on a convaincu les imbéciles, on est sûr d’être élu.

Une autre petite remarque : quand les journaux rapportent que vous allez descendre à Lyon pour “mettre les choses dans le bon chemin”, elle est de vous, la phrase ? Si oui, il serait bien que vous arrêtiez de vous prendre pour le Messie, vous vous sentirez mieux. Ce n’est pas facile à endosser un costume de Messie. Je sais bien qu’en ce moment, Dieu s’est posé sur le trône de France, ça peut donner des idées. Sinon, mieux vaut parler normalement. Les militants comprennent le langage adulte, pas démago non plus, ça finit par irriter. A moins que vous soyez heureux d’être entouré de bisounours qui vous brossent dans le sens du poil et qui complotent dans votre dos. Vous avez du Franc qui se met à votre disposition, une armée solide et honnête, ne la snobez pas, c’est un honneur qu’ils vous font tous ces militants de France.

Enfin, puisqu’il n’est pas possible de vous joindre autrement que par Internet,  tout en ne sachant toujours pas si vous baissez les yeux sur la littérature des va-nu-pieds, ceux-ci se déversent sur la toile, envers et contre les cadres qui viennent faire le ménage assez vertement sur les forums, avec leurs insultes favorites genre “ allez donc photocopier les bulletins d’adhésions et ramenez-en dix au siège de votre département, après vous pourrez parler !” ou “Participez aux réunions, faites-vous connaître, mettez-vous à la disposition de vos cadres.” Et moi je lis en sous-titres ‘fermez donc vos gueules bandes de bâtards incultes et gauchisants, laissez-nous faire de la politique et contentez-vous de porter les bidons”. Oui, je sais, je suis très mauvais esprit. Il va falloir sortir le manuel du parfait adhérent et faire passer les épreuves des Castors juniors si vous voulez de la bonne marmaille bien sage dans votre parti. Puisque le MoDem ne semble plus appartenir à ses  militants. Encore dommage

Remarquez tout ce que je raconte n’a aucune espèce d’importance, Je ne fais même pas partie du MoDem ! Cela fait pourtant un bail que j’ai planté ma tente à côté de ce champ qu'on a labouré avant les élections présidentielles. J’ai du mal à m’en éloigner. Je l’ai pris en affection peut être. J’ai surtout envie de voir tout ce bon grain planté, dans vos sillons, lever. J’ai envie de voir la récolte remplir les silos, et plus tard de la bonne pâte et du bon pain sur la table de tous.

Surtout gardez votre fierté militants MoDem. Vous n’aurez pas fait tout ça pour rien. Si le grain ne lève pas, c'est qu'il aura certainement été bouffé par les grands amateurs de blé ou piétiné par des seigneurs bedonnants qui se sont donnés de l'exercice. Il y aura ce goût amer dans la bouche qui durera longtemps, un goût d'injustice, mais vous l’aurez fait. Il suffit d’une fois. Toute l’expérience de cette aventure est autant de solides acquis pour le futur.

Publié dans Reflexions

Commenter cet article

alain 25/10/2007 09:10

Me recommandant de l'Accord de Partenariat et constatant que les MoDem (nouveaux et majoritaires) ont été mis devant le fait accompli, je conserve ma liberté d'expression comme mentionnée dans cette charte.
Moi-même, comme d'autres amis MoDem n'avons pas reçu d'invitation "porte-ouverte", je profite, donc, de votre blog pour réparer cet oubli. Je vous annonce la première porte ouverte, UDF-MoDem, à destination des nouveaux MoDem et sympathisant(e)s, au 3, rue St Maurille à Angers, le samedi après-midi 27 octobre 2007 de 14 H 30 à 17 H.
Merci de bien vouloir servir de relais à cette annonce. Je vais alerter les journaux locaux si ce n'est déjà fait.Contact : 0675599474

Alain 23/10/2007 09:52

C'est, peut-être de ces éclaircissements que dépendra l'avenir du MoDem.
Personne et, encore moins les nouveaux adhérents, ne nieront la très forte influence des bastillons locaux UDF.
Toute cette masse de nouveaux adhérents est considérée comme une aubaine par ces UDF, peu scrupuleux pour suivre la ligne François Bayrou.
Au lieu d'y voir ce qu'il y a de meilleur humainement en chacun de ces adhérents et envisager une liste indépendante aux prochaines municipales, ils ont opté, depuis longtemps, pour une alliance avec l'UMP, Angers.... Ils peuvent se prévaloir d'un nombre important d'adhérents pour négocier davantage de postes sur la liste "Majorité Départementale, UMP".
Il y a, d'une part, les UDF, ceux qui veulent tout ramener au passé et, les MoDem, ceux qui ne songent qu'au futur.
Les premiers nommés se sont efforcés de brutaliser la chronologie des événements et ont cassé la dynamique MoDem en allant jusqu'à cacher les listes des nouveaux MoDem !. Les seconds se sentent trahis et attendent un message fort de François Bayrou.

citoyenne lambda 23/10/2007 10:07

Je pense que les cadres UDF ont profité de la naïveté et du manque de connaissances des adhérents du MoDem. En fait, chaque adhérent peut obtenir la liste des adhérents, rien ne s'y oppose dans les statuts de l' UDF et donc dans ceux du MOdem. De même, les statuts sont à la disposition des adhérents qui en feront la demande à la préfecture de Paris. Je rappelle également que le double encartage est interdit par les statuts de l'UDF et donc ceux du MoDem et par la constitution. En conséquence, il faudra veiller à ce que les adhérents MoDem qui vont assister à son congrés ne soient pas également encartés UDF !!! Les adhérents sont tenus de faire respecter les statuts dans une association. Informez-vous, adhérents, ne vous rendez pas au congrés comme des innocents. La vie du MoDem en dépend.

chris 21/10/2007 20:10

Vous avez raison Arno: c'est le moment.
Enfin, faites attention à Bockel, il lorgne sur le même vivier que vous :)

arno 19/10/2007 20:17

Bravo pour votre blog génial,continuez ainsi!!!
Arnaud du blog http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/

citoyenne lambda 19/10/2007 21:49

je vais souvent sur le tien, arno et je trouve que tu travailles comme un fou ! bravo à toi aussi donc

aliciabx 19/10/2007 20:13

Je remercie Marie-Laure qui, sans détour, nous explique sa vision de ces "nouveaux" et je pense que c'est ce qui fait peur aux "instances" sans qu'elles n'osent l'avouer.
En revanche, pour avaoir constaté ces comportements, il ne s'agit là que d'une bonne volonté non maîtrisée.
Pour leur entrée en politique, ils sont maladroits mais ils sauront s'auto-gérer.
Mais ce n'est que mon humble avis.